Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 novembre 2008

Le paradoxe du vote

paradoxe-du-vote.jpg

Préférer celui que l’on aime le moins, éliminer celui que l’on préfère !


En ces temps d’élections socialistes, un petit paradoxe électoral auquel les candidats et les électeurs ne songent pas assez.
Trois candidats se présentent à une élection : A, B et C. Des sondages font apparaître que A est préféré à B, B préféré à C et C préféré à A. Impossible ? Non. C’est en cela que consiste le paradoxe du vote dit encore de Condorcet (c’est ce mathématicien et philosophe qui l’a mis au jour le premier).


Normalement, les préférences sont transitives : si je préfère Rembrandt à Rubens et Rubens à Raphaël alors je préfère Rembrandt à Raphaël. L’ordre du pouvoir est également transitif : si le Président de la République a autorité sur le ministre et le ministre autorité sur le préfet, alors le président de la République a autorité sur le préfet. Mais il arrive que cet ordre soit violé. On l’a observé dans certaines relations entre animaux. Une poule dominante donne des coups de bec (sans en recevoir) à la poule dominée. Soit un trio de poules : Cocotte, Coquette et Caquette. Cocotte becquette Coquette laquelle becquette Caquette. Mais celle-ci becquette Cocotte : les relations de domination forment ici une boucle au lieu de constituer une chaîne, comme on aurait pu s’y attendre.


Condorcet a découvert que, si lors d’un vote le nombre de possibilités est supérieur à deux, alors on peut se retrouver devant ce résultat paradoxal : le candidat C préféré au candidat A alors même que A est préféré à B et B de C. C’est pour éviter un tel lézard que les démocraties modernes ont imaginé leur mode de scrutin (l’uninominal à deux tours ou la proportionnelle coupent court au paradoxe du vote). Cela dit, aucun système de choix collectif n’est parfaitement équitable.


Finissons sur une remarque intrigante et amusante des guignols de l’info à propos des résultats des élections du PS du 1er tour : « 25% de Bertrand Delanoë + 24% de Martine Aubry = 34%, tandis que chez Ségolène Royal 29 + 0 ont fait 43 ! » La logique des électeurs est parfois plus que paradoxale…

 

051-vote-sanction_1205107288.gif


Sylvain Métafiot

vendredi, 21 novembre 2008

Un élu répond à nos questions

 

Interview Mr Bardot :

 

Jeudi 20 novembre j'ai pu rencontrer Mr Bardot, président du groupe socialiste à la mairie de Clermont Ferrand, Adjoint du maire et chargé de plusieurs pôles tels que la Finance ou encore les ressources humaines.

Cette rencontre permet d'aborder directement avec un élu, de sa vision sur Obama, sur le congrès de Reims du parti Socialiste et de la politique de Sarkozy.

A. Bardot.JPG

Lire la suite

mercredi, 19 novembre 2008

Malalaï Kakar contre le relativisme culturel

malalai-kakar.jpg

 

Il y a quelques jours, nous avons écrit à propos du relativisme culturel. Veuillez préalablement le lire en cliquant ici.

En complément de nos écrits, voici un formidable édito de Philippe Val, tel qu'il le publia dans le Charlie Hebdo du 1er octobre 2008 :

 

" De nos jours, le nationalisme nouveau arrive et avec lui, la contestation de tout ce qui est universel. On devrait fêter cette année les 60 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, on assiste au contraire au triomphe du relativisme culturel. Leur universalité est désormais considérée comme un néo-colonialisme, une nouvelle arme que l’Occident a trouvée pour imposer son ordre au reste du monde. C’est le langage commun d’une certaine partie de l’extrême-gauche et de toute l’extrême-droite.


Un exemple, triste, suffit à donner tort à ce discours nauséabond (dans la suite de l'article).

Lire la suite

samedi, 15 novembre 2008

Moins de commémorations, moins de mémoire ?

commemoration-11-novembre.jpg

Voilà quatre-vingt dix ans, que nos arrières grands-parents se sont battus pour la liberté et l’honneur de la France. Le 11 novembre, nous rendons hommage à des gens qui sont morts, ont été blessés et mutilés pendant 4 ans. Ces êtres humains n’avaient rien demandé à personne mais ils se sont battus pour la France. Si aujourd’hui la France est encore présente c’est grâce à ces millions de personnes. Pour eux, il faut célébrer le souvenir de ces guerres si meurtrières qui ont décimés des générations, pendant lesquelles les guerres ont montrés toutes les atrocités dont les hommes étaient capables.  
Cependant un débat se profile autour d’un rapport préconisant de réduire le nombre de commémoration par an. En effet, il existe aujourd’hui douze commémorations diverses dans l’année et ce rapport propose de ne plus en commémorer que trois. De nombreuses associations d’anciens combattants et du souvenir s’élèvent contre cette proposition. Bientôt tous les survivants de ces guerres seront décédés et la question de poursuivre les célébrations de ces victoires pour ne pas laisser s’enfuir les souvenirs va se poser.

Peut-on réellement tout célébrer en trois commémorations? On peut penser que si les sociétés se rappellent régulièrement ces conflits meurtriers elles pourront continuer de construire ensemble des échanges pacifiques entre les Nations. Si on continue à fêter les victoires et les guerres, cela peut jouer un rôle dans la transmission du passé aux jeunes et pour cela il faudrait surtout rendre un sens à ces commémorations, bien au-delà de leur nombre dans l’année.

Gino Giubergia

 

Dans la suite de l'article, un complément à la réflexion...

Lire la suite

samedi, 08 novembre 2008

"Yes We Can't"

43227418.jpg

Comme tout le monde le sait, mardi dernier 4 novembre, Barack Obama a été élu, mais ce qui apparaît comme un véritable tournant de l'histoire se voit entaché par 4 votes assez ahurissants.

L'histoire commence il y a quelques mois, 6 pour être précis, la Californie comme d'autres États à savoir l'Arkansas, la Floride et l'Arizona, autorisent les couples de mêmes sexes à se marier.

Quelque temps après, des sénateurs et élus de la chambre des représentants saisissent la cour suprême pour demander un nouveau référendum pour demander au peuple si ils veulent amender cette proposition.

Donc pour faire bref, êtes vous pour la non autorisation du mariage pour les couples de même sexe.

 

dans la suite de l'article : une réflexion sur ce vote, ainsi que les résultats, suivi d'une petite vidéo facheuse je l'accorde sur le mariage...

Lire la suite

mercredi, 05 novembre 2008

Obama élu président des Etats Unis

g-cvr-081104-reax-840p.grid-8x3.jpg

 

Cela semble difficile à admettre pour les Républicains, mais à 5h du matin, nous pouvons l'affirmer Barack Obama est le 44ème président des Etats Unis, tant d'attentes sont maintenant en passe d'être réalisées !

Grace à l'obtention de nombreux Etats, notamment l'Ohio qui a toujours porté à la présidence des Etats Unis le vainqueur de cet Etat, aujourd'hui un nouveau monde se lève, un espoir mondial est lancé grâce à cette victoire !

Félicitations.

Toute l'équipe de mapausecafe souhaite longue présidence à Obama !

mardi, 04 novembre 2008

D-Day suite

En complément voici trois déclarations, rapportées par Jean-Luc Hees (reporter exceptionnel de Charlie Hebdo pour la campagne électorale), à la fois libres de ton, amusantes, mais terriblement censées.

 

colin-powell.jpg


La 1ère est de Colin Powell – le républicain, ancien chef d’état-major des armées pendant la 1ère guerre du golf, patron du Conseil national de sécurité pour Bush père, secrétaire d’Etat de Bush fils, défenseur des mensongères armes de destruction massives en Irak, oui c’est lui – lors de l’émission de télé « Meet the Press » sur NBC : « Les gens de chez McCain disent qu’Obama est musulman. C’est faux. Il a toujours fait partie de la famille chrétienne. Mais ce n’est pas la bonne façon de répondre à un mensonge. Car, après tout, qu’y aurait-il de mal à ce que Barack Obama soit musulman ? Ce n’est pas l’image que j’ai de l’Amérique. Où est le mal si, quelque part, un gamin ou une gamine de 7 ans, des petits musulmans rêvent de devenir un jour président ou présidente des Etats-Unis ? ». Comme le dit Jean-Luc Hees « Cela ne pardonne absolument pas son engagement dans cette maudite guerre d’Irak mais cela lui resitue le respect dont on l’avait privé ».

 

michelle-obama.jpg

Michelle Obama, ensuite, à propos de son époux, relativisant une éventuel aura messianique acquis durant la campagne : « Mon mari est loin d’être parfait et il pue du bec le matin, au point que les enfants ne veulent pas l’embrasser au lit. Mais, je vous l’aurai dit avant. Comme ça, vous ne serez pas déçues. » Barack Obama est un homme politique extrêmement doué et non un ange (noir) descendue du ciel pour sauver l’Amérique de ses péchés. 

La preuve, le petit discours impromptu, qu’il fait aux membres de son staff, lorsqu’il remporta les primaires démocrates à l’arraché face à Hillary Clinton en juin dernier : « On a gagné la 1ère étape, et c’est super. Mais on ne peut pas s’arrêter là. On ne peut pas se faire baiser. On ne peut pas trahir nos promesses. On ne peut pas abandonner les gens qui n’ont plus de boulot, qui n’ont pas de quoi se soigner, eux ou leurs gosses. On ne peut pas laisser tomber la planète. Vous pouvez être sûr que si on se plante personne ne s’occupera de tout ça. On fera du bruit avec bouche et on passera à autre chose. Rien ne sera fait. On a une responsabilité. On ne peut pas trahir les espoirs qui pèsent sur nos épaules. Et de toute façon c’est formidable d’essayer, c’est formidable pour nous tous. C’est le plus beau qu’un homme puisse faire. Et c’est vrai pour nous tous. »
Si ce mec ne devient pas président, je chiale…vraiment.

Sylvain Métafiot

lundi, 03 novembre 2008

D-Day USA 2008

obama.jpg

Edition spéciale

Election USA 2008

 

Obama versus Mac Cain, c'est pour aujourd'hui, quel sort est réservé à l'Amérique et au delà le Monde.

Si Obama est donné largement gagnant, rien n'est joué, en fait tout se jouera sur des "détails", l'effet Bradley, ou encore l'effet des machines à voter, ou bien encore les changements d'avis de dernière minute, la couleur de sa peau, les "Swings States" tout ceci jouera évidemment dans l'éléction dont le vote sera clos demain soir aux USA. Le Super Tuesday.

Beaucoup d'enjeux à travers cette éléction, la guerre en Irak et en Afghanistan, les crises économiques (subprimes, inflation, chômage...) et surtout la politique internationale des USA qui souvent donne la direction de la politique mondiale (L'ONU, le FMI et la plupart des ONG suivent ce que les USA disent)

En tout cas, comme beaucoup en France, on ose le dire, on espère qu'Obama sera élu, bien que pour le moment donné vainqueur...

Mac Cain n'est que juste une adaptation un peu plus vieille de Georges W. Bush, et on craint pour l'avenir si il est élu...

C'est avec beaucoup d'attention que nous suivrons l'élection demain, comme nous avons suivi la campagne. Souhaitons bonne chance à Obama, afin de tourner la page de la ségrégation raciale aux Etats Unis.

Lire la suite

samedi, 25 octobre 2008

La Panique

panique.jpg

Ah la Panique ! C’est la panique qu’ils disent tous. En ce moment rien ne semble plus adapté que ce terme. Force est de constater que lorsque nous ne sommes plus maîtres des évènements, nous voici obligés de nous en référer aux Dieux. En effet, la panique est dérivé du dieu grec Pan et il était sensé faire peur aux ennemis. La panique est relayée dans tous les journaux, chaque média se doit d’accorder une place à cette panique chronique qui nous envahit dès qu’un évènement inattendu se produit et trouble l’ordre entendu. La panique nous habite tous et tout le temps. Jusqu’à présent, c’était les bas salaires et chômeurs qui paniquaient en voyant arrivé le 15 du mois et le relevé de compte en banque en général négatif. Depuis peu, même les hautes sphères politiques s’affolent, paniquent. C’est la crise économique et une peur immense a envahit les marchés boursiers. Comme une crise de panique médicale, les politiques injectent des milliards pour sauver l’économie qui plonge. La peur est un doux euphémisme pour définir le sentiment qui a envahit les places boursières.

Lire la suite

mardi, 21 octobre 2008

Vendredi, version papier d'internet ?

Vendredi 17 septembre, résonnait aux oreilles des blogueurs et autres accro de scoopéo, twitter, le spot, et tout les blogs dits "rédactionnels"; comme un jour bien spécial...

Pour la 1ère fois de l'histoire des blogs, (dont notre cher pays en est le recordman par habitant), un journal se compose totalement d'articles tirés depuis la Toile.

Nous avons testé pour vous ce journal au prix de 1.50 euros, prix assez raisonnable, pour un hebdomadaire...

La qualité n'est quand même pas au niveau des journaux ou autres hebdomadaires traditionnels, mais peut on dire de la bloguosphère qu'elle l'est ?

Le format apparaît intéressant , un petit côté retro, vous savez le style de journal que l'on voit dans les anciens films... Comme pour coller encore plus au monde déjanté des blogueurs, et parfois un peu plus terre à terre que la presse traditionnelle. En tout cas, ce format long papier (j'allais écrire longue note) m'a tout de suite séduit...

Quant à la forme, oula je m'attaque au plus compliqué...

Les articles et le placement dans ce dans ce journal apparait comme un peu brouillon, mais je crois que c'est l'effet voulu, volontairement. Après tout si ce journal respecte Internet, alors le "bordel" doit y être transposé... Bravo aux éditorialistes qui ont réussi leur coup.

Le capharnaüm d'internet (signalons d'ailleurs que le seul mot de la langue française qui a des tremats sur le u est capharnaüm, dédicasse à Noémie), est ici vraiment agréable à lire.

Enormement d'articles, tous intéressants, chacun peut y trouver son compte... Agrémenté par des images, et des caricatures, la lecture en est tout aussi agréable, bon moins que mapausecafe.net, mais tout de même...

Retrouver des articles de blogs déjà lu et chercher tout au long des pages de nouvelles perles rares, était un jeu intéressant...

une01_large.jpg

 

Les sources variées, tels que le post, des blogs presque anonyme, ou bien encore du monde  font indéniablement de ce nouveau style de presse, un journal de qualité et de sérieux.

Pour une fois internet est accesible au plus grand nombre, par le retour à la presse papier qui a besoin de ce renouveau. Ainsi la boucle est bouclée.

Les blogs s'inspirent de la presse, la presse s'inspire des blogs...

C'est, je crois un bel hommage au travail des bloggueurs, souvent amateurs, mais toujours passionés... Surtout, un moyen pour les plus récalcitrants du net de se rendre compte qu'internet est aujourd'hui un "mass média" d'importance.

L'influence de la toile dans les médias est encore une fois prouvée... Souhaitons bonne chance à cette nouveauté qui espérons le, aménera toujours plus de lecteurs et d'auteurs sur les blogs...

C'est un excellent moyen de s'informer autrement et de provoquer le débat, en tout cas, Ma Pause Café s'en réjouit d'avance....

A quand une version blog de Vendredi afin de pouvoir séléctionner les articles directement par les internautes ?

La seule question, peut être pourrez vous m'aider, comment sont séléctionnés les articles, en fonction de quels critères ? Le plus en rapport avec l'actualité, celui qui colle le plus au Monde, celui qui a fait le plus d'audience, le mieux référencé ? Mystère...

Chaque semaine, les blogueurs addicts/accro, lacheront au moins l'espace d'un instant leur site et liront ce journal pour voir s'ils nont rien loupé de l'actu du Web, et pourquoi pas vérifier que leur dernier article y figure... Bien sur, nous conseillons à tous ces accros, de faire une pause café virtuelle dès leur lecture terminée... Sauf si d'ici là, une version papier de ma pause café est éditée...

L'aventure des blogs "informatifs", n'est certainement pas prête de s'arrêter, la preuve en est cette version papier à qui nous souhaitons bonne chance... Le Web 2.0, se transformerait-il petit à petit en web 3.0 ?