Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 20 octobre 2008

Décès de Soeur Emmanuelle

Ce matin, Soeur Emmanuelle est décédée à l'âge de 99 ans.

Née en 1908, dans une famille Franco-Belge plutôt aisée, elle a très rapidement consacré sa vie entière à la lutte contre la pauvreté.

Elle quitta l'Europe pour s'engager dans des missions en Tunisie, en Turquie et enfin en Egypte où elle resta jusqu'à sa retraite.

Elle s'installa en Egypte dans le quartier des chiffonniers, là elle s'engagea pour faire construire des écoles, des hôpitaux, etc...

Soeur Emmanuelle voulait le dialogue entre religions, elle réunissa plusieurs fois la religion juive,musulmane et catholique afin de susciter le dialogue dans ces pays orientaux.

soeur_emmanuelle5.jpg

Elle retourna en France, et s'installa dans le Var, où elle consacra la majorité de son temps à la méditation et la prière. Sans oublier sa lutte pour les sans papiers, et les immigrés.

Elle a publié plusieurs livres, elle est connue pour ne pas choisir entre la droite et la gauche, elle voulait simplement le respect entre les différentes opinions.

L'abbé Pierre et Soeur Emmanuelle avaient beaucoup en commun, déjà une allura fragile, mais un charisme énorme. De plus tout deux savaient y faire avec les grands de ce monde, on se souvient notamment de la remise de la légion d'honneur par Jospin et Chirac où Mère Thérésa.

Plus dernièrement elle avait reçu Sarkozy pour parler des sans abris, on se souvient comme elle avait repoussé Sarkozy et comme elle avait pu lui faire comprendre qu'il avait beau être président elle n'en avait que faire...

Les réactions ont été nombreuses, tous saluent une femme d'exception, et tous expriment une vive émotion à sa mort.

Elle aurait eu 100 ans le 16 novembre prochain. La petite voix des pauvres s'est éteinte. Espérons que son oeuvre continue...

jeudi, 16 octobre 2008

Sifflets au stade de France

Lors du fameux match Amical, France-Tunisie, un évenment apparement anodin, c'est à dire la marseillaise chantée par Laam (Franco-Tunisienne) a provoqué des remous dans les tribunes...

Les sifflets sont venus de toute part, les footballeurs ont continué de chanter malgré tout, mais le match a été aussi entaché par des sifflets et insultes lorsque les français touchaient le ballon...

 

mercredi, 08 octobre 2008

attribution du prix nobel de la Médecine, le père du Sida récompensé

5 Juin 1981, le New York Times révele au monde entier une nouvelle pandémie, le VIH-SIDA.

Alors que connaissons nous sur ce virus si difficile à accepter et à combattre; et surtout entachés par de nombreux clichés.

D'abord pourquoi un article comme ça sur Ma Pause Café? lEn hommage au prix nobel de la médecine vient d'être attribué à l'allemand Harald zur Hausen et aux Français Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, ce dernier est connu pour la découverte du SIDA.

luc-montagnier_388.jpg

 

Photo Luc Montagnier (source l'express.fr)

Ces trois experts, ont réalisé des travaux séparés sur le Virus de l'Immunodéficience Humaine, le cancer du col de l'utérus et le cancer en général.

 

27 ans que le VIH poursuit les populations, nous allons d'abord voir l'évolution de ce virus et enfin rendre un hommage aux personnes atteintes du SIDA, notamment par le biais d'un film, le plus abouti sur ce sujet Philadelphia avec Tom Hanks et Denzel Washington.

Lire la suite

samedi, 04 octobre 2008

L’horreur d’Edvige et la stratégie de Sarkozy

Edvige, ça vous dit quelques chose ? Si vous n’êtes pas au courant, sachez que sous ce petit nom (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale) se cache un fichier de contrôle digne de la police politique des bonnes années communistes. En effet, cette véritable saloperie permettra de stocker des informations sur les opinions, la vie privée, la vie sexuelle, la santé de tous les responsables politiques, économiques ou associatifs. Elle pourra aussi ficher des enfants de 13 ans s’ils sont « susceptibles de troubler l’ordre public ». Désolé de paraître idiot mais je ne comprends pas vraiment en quoi les pratiques sexuelles de Bernard Thibaud ou la couleur du slip du fils de ma voisine permettront de lutter contre le terrorisme et garantir la sécurité des Français.

Déjà 140 000 personnes environ ont signé la pétition contre cette véritable atteinte aux libertés individuelles (vous savez quoi faire après la lecture de cet article).

edvige copie.jpg

Erik Emptaz du Canard Enchaîné remarque, par ailleurs, que « non content de lancer en plein été et par décret, l’autorisation de ce fichier sensible, le ministère de l’Intérieur avait souhaité que le décret ne soit pas publié au journal officiel. Bref, pendant les vacances, sans débat, sans publicité, voila qui, coté transparence, met immédiatement en confiance ! ». Des membres du gouvernement se sont mêmes inquiétés de ce type de dérive, comme Hervé Morin, ministre de la Défense et Rama Yade, secrétaire d’Etat aux droits de l’homme (mais sans démissionner tous les deux bien sûr…).

Et là, surprise ! Nicolas Sarkozy assure que certaines informations ne seront pas fichées. Ce n’est pas la première fois qu’il nous fait le coup. Cela relève d’une stratégie bien rodée et déjà largement utilisée.
J’explique : imaginons que, par un beau matin de printemps, notre cher Président décide, tout d’un coup, que les hommes majeurs et vaccinés devront se faire couper les couilles. Ni plus, ni moins ! Clic clac on coupe tout, circulez il n’y a rien à voir. Imaginez la réaction en France : indignation de toute la classe politique, de tout les corps de métiers, des étudiants, des chômeurs et même des SDF qui, tous, veulent garder leurs couilles bien au chaud. Les femmes se mobilisent aussi en solidarité avec leurs maris, amants, pères, fils et amis. S’ensuit des pétitions enflammées dans la presse et sur Internet. On s’écharpe sur les plateaux télé et à la radio à coups de débats virulents.

Puis, au sommet de la crise, le Président Sarkozy annonce solennellement que, tout compte fait, après avoir bien réfléchie et s’être entretenu avec sa conseillère occulte (une certaine Carla B), décide de revenir sur cette décision insensée : on ne coupera qu’une seule couille sur les deux. Un grand ouf de soulagement parcours le pays ! Tout le monde est soulagé, calmé, rassuré. Après tout, une couille ce n’est rien. Rendez-vous compte, on aurait pu perdre les deux ! Heureusement que Sarko était là.

 

La stratégie de notre omniprésident c’est ça : proposer des lois inadmissibles, laisser le ministre en charge du dossier récolter toutes les violentes critiques (Michelle Alliot-Marie en l’occurrence), puis revenir sur ladite décision en l’adoucissant légèrement mais en en gardant l’essentiel. Trois pas en arrière, un pas en avant et deux pas en arrière… Et en avant marche pour les lois liberticides !

Sylvain Métafiot

samedi, 27 septembre 2008

Bachelier mais expulsé !

Taoufik El Madroussi est un jeune Marocain arrivé en France avec un visa en 2002, à l’âge de 15 ans. Malgré des difficulté familiales, il poursuit une scolarité normale, du collège jusqu’au bac professionnel. Mais, entre-temps, il devient majeur et donc expulsable.


Le 6 mai 2008, tous bascule. Il sort d’un anniversaire bien arrosé. Avec des copains, il fait la manche auprès des passants dans la rue, afin de poursuivre la fête. La Brigade anti-criminalité (BAC) intervient avec brutalité. S’ensuit une altercation avec les cow-boys de la police. Arrêté, Taoufik est condamné à une peine de prison, mais tout de même autorisé à sortir pour passer ses épreuves du bac. Il n’en passera que deux, car le juge revient sur sa décision. De nouveau incarcéré, il ne peut passer la fin de l’examen.

Expuslé copie.jpg

Une fois sa peine terminée, il est envoyé directement au centre de rétention administrative (CRA) de Palaiseau.
Le 22 août, première tentative d’expulsion vers le Maroc, à l’aéroport de Roissy : il refuse d’embarquer. Des passagers se mobilisent solidairement et il est ramené au CRA. Le 26 août, deuxième essai. Transformé, et avec les grands moyens s’il vous plait : emmené au Bourget, il est mis dans un avion privé de la flotte ministérielle jusqu’à Montpellier, puis conduit sous escorte en fourgon à Sète, où il est embarqué sur un bateau. Quarante heures de cellule, gardé par un policier marocain, jusqu’à Tanger.


Arrivé au Maroc, il n’a pas de papiers et ne parle pas l’arabe, mais uniquement le berbère. Là-bas aussi, il demeure un « étranger en situation irrégulière ».

 

Sylvain Métafiot



Je vous invite vivement à signer la pétition sur le site

Source : Réseau éducation sans frontières

jeudi, 25 septembre 2008

L'affaire du lait contaminé chinois

L'affaire éclate au grand jour, le 11 septembre, coincidence des dates oblige ! (hein Sylvain, encore un complot)

L'entreprise Sanlu, basé à Shijiazhuang, utilisait du Lait frelaté,vous vous en doutez, cela n'est pas conseillé.

Ce lait, a développé de la Mélamine, responsable d'infections.

2008-09-15T102407Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRWR-CHINE-LAIT-20080915.jpg

Ce scandale d'état est aussi international car l'entreprise (et sans doute d'autres à venir) exportait ses produits vers le monde entier.

Déjà, la France comme de nombreux pays, a interdit l'achat de ce lait dit "A risque", mais qui a peut être déjà provoqué de nombreuses infections.

Consommé essentiellement par les enfants et les nouveaux nés, on ne sait pas encore les conséquences dans notre pays. Pour la Chine, 4 morts de nouveaux-nés dûs à ça, et quelques 13 autres contaminés et hospitalisés (d'après les sources officielles).

Ce problème en rappelle d'autres, ce n'est pas la première fois qu'un scandale de ce type est révelé au grand jour.

Seulement, pendant qu'à Beijing les Jeux Olympiques ont battu tout les records, de nouveaux tristes record risquent d'apparaître.

Cela vous rappelle-t-il l'affaire des jouets dangereux ?

Cela vous inquiète-t-il qu'on puisse consommer des produits alimentaires fabriqués à bas coûts tout cela au moment où l'on parle de baisse du pouvoir d'achat etc...

Quel interêt pour les grandes entreprises de distribution de vendre des produits non sûrs, et non conformes ? Faut il un scandale qui fera des morts pour qu'enfin on stoppe ces grandes manipulations internationales, enfin plutôt ces grands foutages de gueule ?

 

Enfin voici un court rappel de ce qui s'est déjà passé (source wiki et archives du monde) :

"En mai puis en juillet et enfin en septembre 2008, quatre bébés chinois sont morts et des milliers sont tombés malades après avoir absorbé du lait artificiel pour nourrisson contaminé : on y avait ajouté de la mélamine, afin de le faire apparaître plus riche en protéines. Les autorités chinoises ont reconnu que deux des compagnies laitières incriminées dans le scandale exportaient leurs produits (vers le Burundi, Gabon, Bangladesh, Birmanie et Yemen). Et l'ampleur du scandale a continué, touchant d'autres entreprises, d'autres produits et un nombre toujours plus important de personnes."

Effarant non ? et encore je suis sur qu'on ne sait pas tout

samedi, 20 septembre 2008

« C’est dur d’être aimé par des cons »

 

1210798461_c__est_dur.jpgVendredi, une soirée exceptionnelle se déroula au cinéma Le Méliès de Saint-Etienne : la projection du film "C’est dur d’être aimé par des cons" en présence du réalisateur Daniel Leconte et du dessinateur Charb. Le titre renvoi à la phrase que le dessinateur Cabu met dans la bouche d’un Mahomet débordé par les intégristes en première page de Charlie Hebdo en février 2006. Ce passionnant documentaire retrace le procès intenté au journal satirique par la Ligue islamique mondiale, la Mosquée de Paris et l’Union des Organisations islamiques de France (UOIF). Les deux autres dessins incriminés faisaient partie des caricatures danoises (de moyenne qualité mais là n’est pas la question) et déjà reprises dans leurs pages par France-Soir et l’Express. Pourtant seul Charlie Hebdo fut assigné en justice pour « injure à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur religion ».


Ce film, assez classique dans la forme, entretient le débat fondamental sur les valeurs de la République, les fondements de notre démocratie, la liberté de la presse, le droit à la caricature, la laïcité, etc. A une époque où rire de n’importe quelle religion est devenu un véritable chemin de croix (voir les réactions démesurées lorsqu’on critique le pape…) peu de journalistes avaient eu le courage de rire du fondamentaliste musulman en publiant les caricatures de Mahomet.


Durant le procès des intervenants de qualité viennent défendre le journal satirique parmi lesquels la philosophe Elisabeth Badinter, Oncle Bernard, Cabu, Cavanna, Laurent Joffrin, Claude Lanzman, le journaliste Mohamed Sifaoui, Wolinski, le philosophe Abdelwahab Meddeb, François Hollande, François Bayrou et même…Nicolas Sarkozy ! La venue de ces trois derniers ne releva pas de la récupération politique étant donné que 78% des Français étaient contre ces caricatures et contre la critique des religions, ce qui est paradoxal dans ce beau pays laïc.... Pourtant quand on connaît la position de Sarko sur le rôle déterminant des religions, selon lui, dans la société on peut fortement douter de sa sincérité, fourbe comme il est…

Lire la suite

lundi, 15 septembre 2008

Bigard Persiste et signe sur le 11 septembre

Une semaine seulement après ses propos sur le 11 septembre 2001, et pourtant après s'être excusé,  Bigard, invité du France 3 hier au soir, a revu encore sa position en affirmant " qu'il n'y avait pas d'avion lors de l'attaque du Pentagone...

Est-il fou ? Est il au contraire réaliste ? J'avoue que je ne sais plus trop quoi penser sur le 11 septembre, peur d'être accusé de fou ou de négationniste, voir de révisionniste, ou alors au contraire de mouton suivant la version officielle...

Je crois que je me déciderai à croire en quelque chose, lorsque des preuves irréfutables me seront exposés sous mes yeux...



samedi, 13 septembre 2008

Bienvenue au pape de m... !

A l’occasion de la venue en France – fille aînée de l’Eglise – du souverain pontife, un collectif s’est joyeusement crée sur le Net avec un seul mot d’ordre : Remballe ton pape ! Ce collectif rassemble, entre autres, la Marche mondiale des femmes, les Panthères roses, Alternative libertaire, Offensive libertaire et sociale, le SCALP, la Ligue communiste révolutionnaire, et bien d’autres. Si vous n’avez pas le temps (ou pas la motivation) de lire leur communiqué (http://remballe-ton-pape.over-blog.com/) en voici les grandes lignes :

pape.gif
Une attaque contre la séparation de l’Eglise et de l’Etat
Par cette invitation, Nicolas Sarkozy confirme sa position sur une « laïcité positive » qui ne devrait pas avoir « le pouvoir de couper la France de ses racines chrétiennes ». Il n’hésite pas à promouvoir l’intrusion de la pensée chrétienne dans les affaires publiques quand il dit que « dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé ».


Une attaque contre les femmes
Les propos à l’encontre des femmes et de leurs droits tenus par l’Eglise catholique en général, et par Benoît XVI en particulier, sont rétrogrades, sexistes, misogynes et lesbophobes. Dans sa lettre aux évêques de l'église catholique sur la collaboration de l'homme et de la femme dans l'église et dans le monde, il semble nécessaire à Ratzinger de rappeler les paroles prêtées à Dieu envers Eve, suite au prétendu « péché originel » : « Le désir te portera vers ton mari, et celui-ci dominera sur toi » (Genèse, 3, 16).


Une attaque contre le droit à la contraception et à l’avortement
Puisque la norme est que sexualité et reproduction soient intimement liées, c’est tout d’abord au droit à l’avortement que l'Eglise catholique s’en prend. Des milliers de femmes meurent chaque année dans les pays où l’avortement est illégal. Là où il est légalisé, le droit des femmes à disposer de leur corps est attaqué sans relâche. En France, où 40 % des femmes avortent une fois dans leur vie, les services hospitaliers qui le pratiquent sont de moins en moins financés, sous l’influence d’un lobbying actif de l’Eglise catholique. Cette dernière promeut également l’extension de la clause de conscience – le droit des médecins à refuser de pratiquer l’avortement notamment – et indique qu’il s’agit d’un devoir.


Une attaque contre nos vies : le pape complice de la propagation du VIH

L’Eglise catholique s’en prend globalement à la majorité des moyens de contraception, y compris le préservatif qui permet de se protéger de nombreuses maladies sexuellement transmissibles et, notamment, du virus du Sida (VIH).

sarkocharliehebdomq1.jpg
Une attaque contre le droit de choisir son genre et sa sexualité
La Bible condamne l’homosexualité et Ratzinger décrit « l’inclination particulière de la personne homosexuelle » comme « un comportement intrinsèquement mauvais du point de vue moral ».


Une attaque contre la solidarité et les luttes sociales
Mais, plus globalement, Benoît XVI tient à envoyer un message clair contre l’émancipation : « il serait criminel de prendre les éléments de la piété populaire et de les orienter vers un plan de libération purement terrestre, lequel se révèlerait rapidement comme rien d’autre qu’une illusion ». Pour tous et toutes les opprimé-e-s, pour tous ceux et celles qui voudraient lutter pour voir leur situation s’améliorer ou qui aspirent à un monde meilleur, il suffirait de courber l’échine pour pouvoir atteindre le bonheur… mais seulement après la mort.


Comme le rappelle Charb : « Le pape est un chef d’Etat. Il convient donc de nous opposer à sa venue comme nous nous sommes opposés à celle de Kadhafi. Amen. »
Pour finir, une petite devinette : de quel ouvrage pornographique est tirée cette phrase : « On lui amena des petits enfants pour qu’il les touche » ? Réponse : l’Evangile selon Saint Marc (chapitre 10, verset 13). Et c’est juste après que ce gros cochon de Jésus-Christ s’exclame : « Laissez venir à moi les petits enfants. »


Manifeste, initié par l’Union des familles laïques, à signer d’urgence contre la « laïcité positive » : http://manifestepape.info/

Sylvain Métafiot

jeudi, 11 septembre 2008

Les paranos de la théorie du complot

11 septembre… une date anniversaire morbide et funeste, pas seulement pour les Etats-Unis mais pour le monde entier (exception faite des terroristes et de ceux qui les soutiennent). 11septembre2001.jpgPour « fêter » l’événement, notre humoriste vulgaire et beauf préféré, le bien nommé Jean-Marie Bigard, a déclaré sur Europe 1 (5/9) que la destruction du World Trade Center est « un mensonge absolument énorme », « une démolition contrôlée », que « c’est un missile américain qui a frappé le Pentagone » et que les gens de Bush « ont provoqué eux-mêmes ces attaques ». Ainsi, notre grand intellectuel, inventeur du si délicat « lâcher de salopes », non content de nous faire vomir avec son humour de rat d’égout, accrédite la thèse nauséabonde de la théorie du complot initié par le malade mental Thierry Meyssan et qui, malheureusement, recueille un écho favorable considérable sur le Net : Loose Change, le film honteux faisant un carton sur You Tube a pour principale source l’extrême-droite américaine.

Un article de Jean-Baptiste Thoret, intitulé Grand complot, permet de mieux appréhender ce délire paranoïaque. Il a été publié dans Charlie Hebdo à la suite de la déclaration de Le Pen affirmant que les attentats du 11/09/2001 étaient un "incident"…

"Ils", ce sont ceux qui, pour l'amateur de complots, dirigent le monde, mais en sous-main, dictent sa destinée et la marche de l'histoire, décident aujourd'hui d'assassiner Kennedy et fixent demain le prix de la baguette
Vous ne les voyez pas, vous ne les connaissez pas non plus, mais "ils" sont partout, comme les envahisseurs invisibles qui terrorisaient David Vincent ou les insectes imaginaires du récent Bug, de William Friedkin : au plus haut sommet de l'Etat, dans les cabinets ministériels, dans votre entreprise, derrière votre miroir, tout près de chez vous et sans doute même dans votre lit.
L'horizon pathologique de tout "complophile" réside dans la croyance délirante d'une interdépendance globale des événements, du plus grand au plus petit, et tient dans le fantasme d'une totalité aux ramifications multiples et dirigées par un mastermind invisible et surpuissant. Pour lui, un lien encore secret relie forcément les petits gris apparus au Nouveau-Mexique en 1947 et le camion qui percuta la moto de Coluche en 1986. Et en cherchant bien, le 11 septembre 2001 a quelque chose à voir avec la secte du révérend Jim Jones.
Tout récit conspirationniste débute toujours, à l'image des enquêtes hilarantes de Thierry Meyssan, par un déluge de faits, d'anecdotes et de témoignages apparemment indépendants, mais dont "on" va fabriquer le rapport. Pour le fanatique de la théorie du complot, la moindre information est suspecte, la moindre image soupçonnée de trucage, en bref, le monde n'est pas ce qu'il semble être. Dès lors, toute information se retrouve jaugée à l'aune d'une approche systématiquement réticulaire des événements et des signes.
Ainsi, à la question "pourquoi y aurait-il un lien entre X et Y ?" le comploteur décrète de fait l'existence d'un lien (forcément secret) ente deux événements a priori disjoints et s'interroge sur sa nature. D'où la puissance déstabilisatrice de cette rhétorique qui fait naître dans l'esprit faible une question artificielle à laquelle le "complophile", tout armé de sa théorie farfelue, s'empresse de répondre. Comme la propagande totalitaire, telle que l'a analysée Hannah Arendt, la théorie du complot, cousine naturelle d'idéologies délétères, "établit un monde capable de concurrencer le monde réel, dont le grand désavantage est de ne pas être logique, cohérent et organisé". Elle exploite en effet un travers de la psyché humaine : face à l'incomplétude du monde, face à une réalité parfois incompréhensible, on préférera toujours un récit cohérent, aussi délirant soit-il. Comme la nature, notre esprit a horreur du vide. Le "complophile" substitue donc à une réalité trouée et incertaine une fiction pleine et vraisemblable.paranoia.jpg
Or qu'est-ce que le vraisemblable, sinon le produit de ce qui du réel est désiré ? Si les faits sont vérifiables, ce qui les suture relève toujours de la fiction spéculative. C'est la manipulation centrale du genre : comme le paranoïaque, l'amateur de complots n'extrait de la réalité que la matière susceptible d'intégrer sa propre fiction et rejette hors champ tout ce qui pourrait la contrarier. Pour lui, la vérité est ainsi un moment du faux, la manipulation un moment de l'interprétation, et la réalité, un mensonge pas encore découvert.
Le "complophile" ne cherche donc pas plus à imposer une vérité particulière - "ils" lui suffit - qu'à produire la possibilité d'une puissance conspirante qui exploite notre méfiance réflexe à l'égard de tout système dominant et pallie la complexité du monde. D'où l'impossibilité objective de contrer toutes ces théories : dans la bulle autiste du conspirationniste, la vérité ne s'oppose pas au mensonge, mais l'amplifie. Par conséquent, aucune preuve, même la plus indiscutable, ne pourra jamais assécher le désir de complot puisque celui-ci se nourrit précisément de ce qui le contredit. Moralité : plus l'événement est vrai (la Shoah, la guerre du Golf, les massacres du Rwanda, le 11 septembre, etc.) plus il a de chances d'être faux."

Je tiens à préciser que je n’ai aucune sympathie particulière (c’est un euphémisme) pour Georges W. Bush et sa clique de néoconservateurs squattant la Maison Blanche. Qu’on ne vienne pas m’accuser d’être un pro-américain sioniste anti-arabe dissimulateur. Dans le cas contraire cela relève de la médecine…
J’apprend, par ailleurs, que Bigard s’excuse des propos qu’il a tenu en demandant « pardon à tout le monde ». Il regrette qu’on le prenne pour un révisionniste… Il fallait que ce décérébré y pense avant !


Sylvain Métafiot