mapausecafe.net, blog de société, de politique, de culture et d'économie. La fin d'un café ne signifie plus l'arrêt du débat !Accueil mapausecafeActualitésEconomie, Marketing et CommunicationCinéma et filmsMusiqueDesign et GraphismeDivers et autres articlesInsolite et humour
mapausecafe.net, blog de société, de politique, de culture et d'économie. La fin d'un café ne signifie plus l'arrêt du débat !

mercredi, 22 octobre 2014

Bande de filles : diamants noirs sur fond gris

 

Marieme, 16 ans, se lie d’amitié avec trois filles, petites frappes mais grandes gueules, pour s’extraire d'un quotidien aussi morne que le béton qui l'entoure.

 

Un énième « film de banlieue » à visée sociale ? Ce serait réducteur. Mettons d’emblée les choses au clair. Si, fait rare, en adoptant le point de vue féminin Bande de filles fait cruellement ressentir l’oppression masculine dans les quartiers, le film ne se limite pas à un pamphlet féministe convenu. C’est avant tout la lutte personnelle d’une fille qui mange le sol, se relève, et frappe à son tour.

Lire la suite

dimanche, 19 octobre 2014

Festival Lumière 2014 : l'effroi, la cloche et la révolution

 

 

La poésie macabre des Yeux sans visage (1959) de Georges Franju et la décrépitude sans larmes du CNP des Terreaux.

Festival Lumière 2014,effroi, cloche,révolution,Sylvain Métafiot,

 

*

 

Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ? (1984) où la comédie sociale à l'italienne de Pedro Almodovar dans laquelle Carmen Maura se révèle le double espagnole de Maria Magnani : combative, belle, émouvante.

Festival Lumière 2014,effroi, cloche,révolution,Sylvain Métafiot,

Lire la suite

vendredi, 03 octobre 2014

5 ans ! Il fallait bien passer par ce moment.

Nous sommes le 3 octobre et je décide symboliquement de clore l'aventure Mapausecafé.

Cela fait cinq ans que nous faisons MaPauseCafé, 6 ans que ce site fut pensé, il devait réunir des invités rédacteurs et se révéler comme un espace de liberté pour quiconque désirait écrire, publier des photos, des vidéos, lancer un appel à dons. Cela fut un succès car nous n'avions aucun objectif précis, nous avons même été dépassé par les nombreux soutiens, les nombreuses visites et l'affection dont vous nous avez témoigné.

didier reynaud, photographieJ'ai publié de nombreux articles, de longues séries photos qui seront encore disponibles après l'arrêt de ma contribution sur ce site.

J'ai envie de laisser la relève, après tout j'avais déjà pris la relève d'Alexis, le co-fondateur initial et créateur du design, je souhaite aujourd'hui passer la main intégralement à Sylvain.

Ainsi si vous désirez continuer de me suivre n'hésitez pas à venir régulièrement sur www.didier-reynaud.com

Je tenais avant tout à souligner plusieurs choses :

- les opinions ou avis exprimés sur ce site m'engagent à partir du moment où celles-ci ont été écrits par moi

- les opinions ou avis exprimés sur ce site m'engagent et m'ont permis de m'améliorer, d'évoluer, de me renseigner plus sur tel ou tel sujet et souvent écrire m'a permis de changer d'avis sur un sujet ou un autre puisque notre Monde évolue, les pensées aussi et nous-mêmes.

 DSC_0520.jpg

Je suis fier d’avoir contribué à l’émergence d’une nouvelle manière de s’exprimer et d’avoir pu collaborer avec de nombreuses personnes dont l’actuel co-rédacteur en chef et futur hôte de ce site Sylvain Métafiot

Je vous suis infiniment reconnaissant d’avoir suivi mes billets, mes posts, mes photos tout au long de ces cinq années qui m’ont profondément modifiées, je suis touché par les nombreux commentaires que nous avons pu recevoir et par la reprise parfois sans même nous demander de nos articles sur différents médias, le Huffingtonpost, Rue89 etc.

 

Vous pouvez toujours bien entendu vous aussi contribuer à MaPauseCafé, pour ce faire il vous suffira d’envoyer un mail à l’adresse suivante mapausecafe@gmail.com


MaPausecafé sera toujours équitable,

Belle journée, belle Vie et longue Vie à MapauseCafé !

Fraternellement,

Didier Reynaud

pour me suivre :

www.didier-reynaud.com

twitter : @didireynaud

pour me contacter : didier.reynaud@gmail.com

 

enfin, pour m'aider dans le lancement de mon activité en tant que salarié entrepreneur au sein de la coopérative Coopaname : https://www.lepotcommun.fr/pot/t7f9sx7w

 

mardi, 30 septembre 2014

Les aventures de Demolition Man dans l'empire du Bien

An de grâce 2032. Sylvester Stallone, aka Demolition Man, est libéré de sa cryo-prison pour maraver un Wesley Snipes trop cabotin...

 

Demolition man 1.jpg

Demolition man 2.jpg

Demolition man 3.jpg

Demolition man 4.jpg

***

Lire la suite

lundi, 22 septembre 2014

la série du lundi : mirages ou reflets ?

didier reynaud, reflets, photographiedidier reynaud, reflets, photographie

Lire la suite

mercredi, 17 septembre 2014

L'interview du mercredi : Pierre Gael - Lesgourmands2.0

Bonjour PG,

Merci de répondre à notre interview,

 

Tout dabord, peux-tu te présenter ?

Bien sur ! Alors moi cest Pierre-Gaël Pasquiou, jai 28 ans et en plus de mon emploi je tiens le blog Les gourmands 2.0. Je suis un grand passionné de gastronomie et de tout ce qui tourne autour de cet univers.

 

Thé ou Café équitable ?

Je bois vraiment les deux mais cest vrai que je suis plus sensible au café équitable pour avoir vécu quelques années en Colombie.

 

3.    Parles nous de ton projet ?

 Les gourmands 2.0 cest le blog des gourmands connectés. Jaborde des tas sujets qui tourne autour de la food, que ce soit des start up, des sites web, des applications mobiles et même des bonnes adresses. Cest vraiment un endroit de partage où je présente mes petites découvertes au jour le jour.

Lire la suite

lundi, 15 septembre 2014

la série du lundi : répétitions

didier reynaud, répétition, photographiedidier reynaud, répétition, photographiedidier reynaud, répétition, photographie

Lire la suite

jeudi, 11 septembre 2014

Le feu follet : l'élégance du désespoir

 

« Essayez, si vous le pouvez, d'arrêter un homme qui voyage avec son suicide à la boutonnière. »

Jacques Rigaut, Pensées

 

Rares sont les romans ayant eu la grâce d’une bonne adaptation cinématographique. Deux adaptations réussies, cela tient du miracle. Le feu follet de Pierre Drieu la Rochelle fut de ceux-là : adapté une première fois en 1963 par Louis Malle, puis en 2011 par le Norvégien Joachim Trier sous le titre Oslo 31 août.

 

Nul doute que Louis Malle réalisa son plus beau film en portant à l’écran la vie d’Alain Leroy (Maurice Ronet, d’une perfection troublante), dandy fatigué traînant son amertume le long des boulevards gris de Paris, bercé par les crépusculaires Gnossiennes d’Erik Satie. Tentant de soigner son addiction à la drogue, il est fatigué de regarder les autres vivre. Alain n’a pas très envie d’entrer dans la vie malgré les protestations et les encouragements de ses proches. Le docteur La Barbinais tente ainsi de le persuader que la vie est bonne, mais dans le roman la lucidité du personnage lui impose la retenue : « Il n’osait pas lui protester que la vie était bonne, faute de se sentir en possession d’arguments bien aigus. » En effet, quels pitoyables arguments pourraient prodiguer à Alain ceux qui ne cessent de s’apitoyer sur sa mauvaise mine et ses coups de cafard, ceux qui lui font subir leur pitié désapprobatrice (« c’est un raté et un envieux ») ?

Lire la suite

mercredi, 10 septembre 2014

L'interview du mercredi : Julien Loisel

Bonjour Julien,

Merci de répondre à notre interview,

1.    Tout d’abord peux-tu te présenter ? (et oui il y a encore des malheureux en ce bas monde qui ne te connaissent pas…)

 

Je suis auto-entrepreneur en webmarketing -depuis 6 mois maintenant-, vis près de Paris et suis également passionné de musique. J’ai étudié à Strasbourg et aux États-Unis, vécu en Normandie (d’où je suis originaire), à Marseille et désormais dans la capitale.

 

julien loisel, between the lines, didier reynaud

Lire la suite

lundi, 08 septembre 2014

la série du lundi : les détails de la Vie

détails du quotidien : parce que la Vie, comme la beauté sont simplement l'affaire de détails !

didier reynaud, détails, photographie

 

didier reynaud, objets, photographiedidier reynaud, détails, photographie

Lire la suite