Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 janvier 2009

La Poste, un des derniers créateurs de lien social

la poste.jpg

 

En pleine crise bancaire, vouloir privatiser La Poste semble absurde et illégitime. Panique, le gouvernement envoie des messages contradictoires à l’opinion publique : dimanche 2 novembre, Henri Gaino, le conseiller spécial de Sarkozy, affirmait que l’ouverture du capital n’était plus à l’ordre du jour, avant de revenir sur ses déclarations quelques heures plus tard…

 

Au-delà du fait que cela supprimera le lien social dans des zones isolées et enclavées (le facteur est la seule relation extérieure pour bon nombre de petites gens), le projet de privatisation menacerait le timbre à prix unique et la distribution universelle, des conquêtes républicaines. L’égalité accès des citoyens au service postal constitue l’une des réformes marquantes de la révolution de 1848. Arago, ministre du gouvernement provisoire de la IIème république, instaure la péréquation postale et crée le premier timbre (à l’effigie de Cérès, déesse de la Moisson en hommage aux campagnes). La mise en concurrence de La Poste mettra fin à ce système juste qui oblige les Neuilléens à payer les colis et courriers des personnes modestes. Le projet du gouvernement prévoit que l’entreprise publique devienne une société anonyme dès le 1er janvier 2010, avant d’ouvrir son capital, le 1er janvier 2011, pour récolter des fonds et devenir cette multinationale carnassière qui saura défendre ses quartiers et conquérir des marchés dans le cadre de la mise en concurrence totale du courrier au sein de l’Union Européenne en 2011. Afin de légitimer cette privatisation, Sarkozy a nommé, mi-septembre, une « commission pour le développement de La Poste », présidée par François Ailleret, un ancien dirigeant d’EDF, spécialiste de la privatisation des entreprises publiques. La commission Ailleret réalise en ce moment un audit et remet son rapport le 15 décembre.

 

Samedi 22 novembre, une journée nationale d’action des postiers et des usagers se déroula, à l’appel du Comité national de mobilisation contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et pour un référendum sur le service postal. Le comité regroupa les principales organisations syndicales, politiques et associatives de gauche : la CGT, Sud, la CFDT, FO, CFCT, les Verts, le PS, le PC, la LCR, NPA, le Conseil national de la résistance, la LDH, etc… ainsi que le député non inscrit de droite souverainiste Nicolas Dupont-Aignan. Ce qui donne une idée de l’ampleur du mouvement, qui n’est pas prêt de faiblir.


Plusieurs liens utiles :


www.appelpourlaposte.fr


Pétition de la CGT (200 000 signatures déjà) : www.cgt.fr


Vivent les services publics : www.v-s-p.org

 

Sylvain Métafiot


Source : Charlie Hebdo (05/11/2008)

jeudi, 08 janvier 2009

Le livret A, ou le placement préféré des français

livretA-original.jpg

 

Le livret A, tout le monde connait. Petit rappel pour ceux qui vivent hors de ce pays depuis 30 ans !

Le livret A, est le livret préféré des français, pourquoi ? Un taux net d'impôt de 4 % défini par l'Etat et très pratique d'utilisation :

  • une réserve d'argent disponible quand on le veut sans perte des intérêts
  • un plafond assez conséquent : 15 000 €
  • une épargne à notre rythme, une seule condition avoir 15 € constamment dessus
  • des intérêts calculés par quinzaine

voilà en bref le descriptif de ce livret.

Dans la suite de l'article la ruée des banques vers ce livret qui n'est pas nouveau mais dont les règles ont changé et pourquoi on vous prend pour des niaids.

Lire la suite

mercredi, 31 décembre 2008

Vive le politiquement incorrect ?

politiquement-incorrect-bien-pensant-reac.jpgPour mieux comprendre, vous pouvez lire cet article sur le politiquement incorrect.


mardi, 30 décembre 2008

Le politiquement (in)correct

Munch_sc.jpg

 

 

Cela vous a peut-être échappé mais nous sommes dans l’ère (bénie) de la parole décomplexée cher à notre Nicolas Sarkozy national. Ce dernier, lors de ses interventions publiques, a remplacé « Françaises, Français » par « Casse-toi, pauvre con » et « Descends si t’es un homme ». Hum… je crois qu’il est Président de la République Française… Info à vérifier. Bref, on préfère la langue de con (politiquement incorrect) à la langue de bois (politiquement correct).


L’un des meilleurs exemples du politiquement incorrect provient du député UMP du Nord Christian Vanneste (un charmant homme favorable à la peine de mort pour les terroristes et auteur du fameux amendement sur le « rôle positif » de la colonisation). En 2005, dans deux interviews – l’une à La voix du Nord, l’autre à Nord éclair – il avait déclaré que « l’homosexualité est une menace pour la survie de l’humanité » et qu’elle était « inférieure à l’hétérosexualité ». Condamné une 1ère fois en janvier 2006 par le tribunal correctionnel de Lille, puis en janvier 2007 par la cour d’appel de Douai, il vient d’être blanchi par la Cour de cassation, qui a jugé que ses propos « ne dépassent pas les limites de la liberté d’expression ». Pour sa défense, outre les valeurs traditionnelles religieuses et le concept de la « loi naturelle », il a invoqué son mandat de député : « Le parlementaire, c’est le tribun du peuple, celui qui peut parler au nom des autres, alors, qu’on l’empêche de parler, lui, c’est complètement antidémocratique ». Et moi qui croyait que ceux qui incarnent l’Etat, sinon dans les actes du moins par les mots, se devaient d’être exemplaire et non professer les pires ignominies. Naïf que je suis…


Faisons un bref retour historique sur la notion de politiquement incorrect... dans la suite de l'article !!!

Lire la suite

lundi, 29 décembre 2008

Noël et après ?

Noel.jpg

 

 

 

 

Noël et après ?

Le sapin, les illuminations, les guirlandes, les bougies, les cadeaux, le père Noël, la dinde aux marrons, la bûche glacée, la crèche, et après ?

Après la fête, adieu le Saint, dit le proverbe et bonjour la crise, les fins de mois difficiles, les loisirs revus à la baisse, le frigo que l’on ne remplit pas de choses superflues.

Et vive les soldes.

Les Soldes et après ?

Lire la suite

mercredi, 24 décembre 2008

Joyeux Noël

noel_boules_guirlandes.jpg

 

Toute l'équipe de mapausecafé, vous souhaite un joyeux Noël, et tant qu'à faire une bonne année 2009.

Que dire de Noël, si ce n'est que pour bon nombre de français il sera synonyme de paix et de tranquillité pendant au moins l'espace d'une réunion de famille.

Cette année comme jamais auparavant, Noël n'est pas attendu avec beaucoup d'impatience. En effet, la crise ou encore le moral en baisse ne fait pas de cette fête un moment privilégié.

Lire la suite

mardi, 09 décembre 2008

Il est bien loin le temps des contrats florissants entre la Chine et la France !

sarkozy-hu-jintao-dalai-lama.jpg

Les souvenirs de novembre 2007 semblent rangées au placard, en effet Sarko (Sa Ke Shi) est au plus bas dans le coeur des chinois, qui jugent ce personnage provocateur et scandaleux !

Après sa rencontre avec le Dalai Lama à Gdansk (Pologne), l'actuel président de l'UE et de la France s'est fait salué d'une manière peu diplomatique par les Chinois.

 

 

Lire la suite

mardi, 25 novembre 2008

ça sent le sapin !!

4ee57y42.jpg

 

Non rassurez vous on ne va pas parler de Noël approchant à grande vitesse, les médias s'en chargent pour nous... On va plutôt parler de la mort annoncée du PS.

Les primaires nous on montré tout ce que l'on ne voulait pas voir dans la vie politique française.

Hamon-Hollande-Aubry-Delanöe-Royal et toute la clique (j'allais dire incapables) n'ont pas su sortir le P.S. de la crise interne, préférant se contenter de lutter pour une prise de pouvoir (inutile presque) du parti !

Le PS, grand absent de l'actualité (j'allais dire grand absent tout court) depuis la déroute de Royal (oui avouons le c'était une déroute); est sous les feux de la rampe, pour des tristes raisons. (signalons au passage, Ségo n'a jamais reconnu publiquement sa défaite)

Dans la suite de l'article retour sur la plus grande crise du PS...

Lire la suite

lundi, 24 novembre 2008

Bouleversements chez Google…

google.jpg

Ladies & Gentlemen, voici l’instant geek de la semaine.
C’est la grosse actu geek de la semaine : Google va intégrer des votes et commentaires sur les résultats de recherches ! En quelque sorte, le géant américain adopte un système digg-like.

C’est quoi un digg-like ?
Vous connaissez probablement Digg et ses confrères. Le principe des digg-like est d’agréger divers articles autour d’un thème (sujets précis, actualités, scoop…). Les internautes votent pour ou contre les articles qu’ils ont respectivement aimé… ou détesté.
Concrètement, prenons un exemple :
Je suis blogueur. Afin de promouvoir mon blog ou un contenu quelconque que je juge intéressant, je vais sur Scoopeo (par exemple) et j’inscris l’article concerné (un extrait et un lien vers mon blog pour lire la suite). Les internautes qui aimeront mon article vont cliquer sur le pouce levé (+1 pour moi ! Youpi !). Lorsqu’il y a eu 20 clics sur mon article, celui-ci se retrouve en page d’accueil de Scoopeo. Et là mon frère, c’est le jackpot : étant donné que Scoopeo dispose d’un fort trafic, tous ces internautes vont voir directement mon article en arrivant sur cette page d’accueil. Ainsi, s’ils veulent lire la suite, ils vont sur sur Mapausecafé. A titre d’exemple, lorsque certains de nos articles se sont retrouvés en page d’accueil de Scoopeo, nous avons pu voir notre trafic quadrupler !!!

Ces digg-like sont indispensables à tous blogueurs qui se respectent ! Pendant que j’y suis, je vous invite à lire ce classement très intéressant des digg-likes français.

 

Google devient un digg-like…
searchwiki.jpgLa grande nouvelle de la semaine, c’est que notre ami Google a décidé d’adopter ce système de vote à ses résultats de recherches. Google a baptisé ce système « Search Wiki ». Rien à voir avec Wikipédia, si ce n’est que les avis sont émis par les internautes eux-même.
L’idée est très intéressante. En effet, cela va permettre de sélectionner un contenu de meilleure qualité : les articles les mieux notés arriveront en tête des pages de recherches. C’est donc une refonte en profondeur de l’algorithme Google. Pour vous faire une idée concrète du projet, cliquez sur l’image ci-contre pour visualiser le Search Wiki.

Alors, vers des recherches plus intelligentes ?
Oui. En effet, je pense que cela va faciliter l’obtention de l’information.
Cependant, je me pose une question, étant donné l'envergure de G. Les internautes qui votent pour ou contre ne disent pas que « J’ai trouvé cet article intéressant et de qualité (ou pas) ». Ils peuvent aussi dire : « Je ne suis pas d’accord avec l’auteur. Je pense qu’on ne peut pas critiquer les religions (au hasard) ». Ainsi, un danger s’expose à l’internaute : celui de ne plus avoir facilement accès à des contenus à « idées minoritaires ». Pour moi, c’est une forme de tyrannie de la démocratie. C’est pour cela que je suis contre ce nouveau système qui est assimilable à une forme de « pensée unique » et de censure.

Avec ce que je dis dans mon article, nous verrons si Google est suffisamment « bon joueur » pour en référencer l’intégralité.

samedi, 22 novembre 2008

Le paradoxe du vote

paradoxe-du-vote.jpg

Préférer celui que l’on aime le moins, éliminer celui que l’on préfère !


En ces temps d’élections socialistes, un petit paradoxe électoral auquel les candidats et les électeurs ne songent pas assez.
Trois candidats se présentent à une élection : A, B et C. Des sondages font apparaître que A est préféré à B, B préféré à C et C préféré à A. Impossible ? Non. C’est en cela que consiste le paradoxe du vote dit encore de Condorcet (c’est ce mathématicien et philosophe qui l’a mis au jour le premier).


Normalement, les préférences sont transitives : si je préfère Rembrandt à Rubens et Rubens à Raphaël alors je préfère Rembrandt à Raphaël. L’ordre du pouvoir est également transitif : si le Président de la République a autorité sur le ministre et le ministre autorité sur le préfet, alors le président de la République a autorité sur le préfet. Mais il arrive que cet ordre soit violé. On l’a observé dans certaines relations entre animaux. Une poule dominante donne des coups de bec (sans en recevoir) à la poule dominée. Soit un trio de poules : Cocotte, Coquette et Caquette. Cocotte becquette Coquette laquelle becquette Caquette. Mais celle-ci becquette Cocotte : les relations de domination forment ici une boucle au lieu de constituer une chaîne, comme on aurait pu s’y attendre.


Condorcet a découvert que, si lors d’un vote le nombre de possibilités est supérieur à deux, alors on peut se retrouver devant ce résultat paradoxal : le candidat C préféré au candidat A alors même que A est préféré à B et B de C. C’est pour éviter un tel lézard que les démocraties modernes ont imaginé leur mode de scrutin (l’uninominal à deux tours ou la proportionnelle coupent court au paradoxe du vote). Cela dit, aucun système de choix collectif n’est parfaitement équitable.


Finissons sur une remarque intrigante et amusante des guignols de l’info à propos des résultats des élections du PS du 1er tour : « 25% de Bertrand Delanoë + 24% de Martine Aubry = 34%, tandis que chez Ségolène Royal 29 + 0 ont fait 43 ! » La logique des électeurs est parfois plus que paradoxale…

 

051-vote-sanction_1205107288.gif


Sylvain Métafiot