Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 23 juillet 2012

Onfray, le philosophe au visage sombre

michel onfray,le philosophe au visage sombre,nouveaux philosophes,bernard-henry lévy,gilles deleuze,pierre cormary,imposture,l'autre côté,french thory,pensée molle,gros concepts,elisabeth roudinesco,philosophie,journalisme philosophique,rebellitude,charlie hebdo,paul klein,bhl,zizek,butler,jean soler,le point,sylvain métafiot

Vanité au crâne (Bernard Buffet) 

 

Ah ! on a beau jeu de rire de sieur Bernard-Henry Lévy, de rallier ses ouvrages insipides, de moquer son dernier navet cinématographique (Le serment de Tobrouk), d’abhorrer son omniprésence médiatique, de piétiner son courage de pacotille, d’invectiver son ego surdimensionné, de se gausser de ses références à Botul, etc.

On a beau jeu et à juste titre ! La lutte contre l’imposture intellectuelle est sans fin mais indispensable. La chemise blanche qui parle toute seule correspond de fait à ce que Raphaël Enthoven nomme le « philosophe de service » : « celui qu’on regarde sans le voir, qu’on entend sans l’écouter, qu’on invente quand on l’invite, et qui s’éteint quand la lumière s’en va. » Cette créature de l’opinion qui se conforme à l’idée que les autres se font de la philosophie et de la posture du philosophe. Le philosophe de service est donc celui qui, au lieu de faire de la philosophie, fait le philosophe et donne « le point de vue du philosophe » (qui est de la sorte réduit à un "point de vue" au même titre que celui du juriste, du médecin ou du religieux) et « participe sans vergogne à des débats sans queue ni tête où sa parole n’est qu’un bruit de fond ».


Mais BHL est une cible facile, trop facile. Lévy aime donner le bâton pour se faire battre et ainsi passer pour le plus grand paria de la philosophie depuis Socrate. Il semble plus nécessaire de traquer des imposteurs plus tenaces, plus vicieux, moins soupçonnables, jouissant d’une aura et d’un prestige médiatiques sans commune mesure et d’une renommée déconcertante chez les subversifs en herbes.

En effet, d’autres « philosophes de service »  répondent aux critères énoncés plus haut à l’encontre de BHL et méritent de boire la cigüe : Alain Badiou, Slavoj Zizek, Judith Butler, Michel Onfray… Arrêtons-nous un instant sur ce dernier car il est celui qui ressemble le plus à cette fade quenelle de Bernard alors que beaucoup pensent le contraire. (Pour les deux premiers je ne saurais que trop vous conseiller de lire le premier numéro de la revue {L’autre coté} : « La French Theory et ses avatars »).

Lire la suite

vendredi, 20 juillet 2012

Discriminations à foison

Here queer and proud.jpg

 

Les discriminations restent malheureusement très et trop présentes dans le monde. Que ce soit sous la forme du racisme, de la xénophobie, du sexisme, de l’homophobie... elles gangrènent les sociétés. Par exemple, à l’heure où la France, après avoir déclassifiée la transsexualité de la liste des affections psychiatriques de longue durée en 2009, s’apprête (très probablement) à légaliser le mariage homosexuel, l’homosexualité reste sanctionnée par la loi dans de nombreux pays : passible de la peine de mort en Arabie Saoudite, Iran, Soudan, Pakistan… Passible de peines de prison en Algérie, Inde, Afghanistan, Guinée, Burundi… En Irak, 25 garçons auraient été tués à Bagdad en raison de leur homosexualité, il y a trois ans.

Lire la suite

mercredi, 20 juin 2012

Un humain presque parfait

Un humain presque parfait, Infrarouge,Cécile Denjean,documentaire,Yves Michaud,Philosophie Magazine,Jean-Pierre Dupuy,Google dans le cerveau,Transhumanisme, Sylvain Métafiot, Pierre Alhammoud,

 

Souvenez-vous : l'article de Pierre, Transhumanisme, l'avènement inévitable et catastrophique d'un fantasme adolescent, proposait une réflexion poussée sur le phénomène typiquement post-moderne du transhumanisme.

 

Pour prolonger le débat nous vous invitons à regarder cet excellent documentaire Infrarouge de Cécile Denjean, Un homme presque parfait, rendant compte des dernières avancées technologiques en terme de transhumanisme et de post-humain. Ce que vous verrez n'est pas de la science-fiction, cela existe ici et maintenant.

 

Des améliorations techniques qui posent une somme de questions considérables, notamment en termes d'éthique, de morale, de philosophie, de rapport au corps et à l'âme, à la nature et à la culture. Si certains progrès médico-technologiques sont évidemment bienvenus (soigner la maladie d'Alzheimer et les troubles obsessionnels compulsifs, maintenir en vie des bébés nées prématurément, redonner "vie" à des bras et à des jambes, etc.) d'autres font irrémédiablement penser au Meilleur des mondes d'Aldous Huxley et de Bienvenue à Gattaca d'Andrew Niccol.

 

Au-delà des problèmes, notamment l'eugénisme (même s'il est libéral, individualiste et non imposé par l'Etat), que de telles avancées peuvent provoquer, la question de la signification même de l'être humain est  de nouveau posée, ainsi que du sens que celui-ci donne à la vie.

Comme le dit le philosophe Jean-Pierre Dupuy, "il faut deux conditions pour que la vie est un sens : qu'elle ait une fin et qu'elle soit tissée de hasard. Supprimer la mort et le hasard c'est supprimer le sens de la vie".


Après tout, Rimbaud aurait-il été meilleur poète avec des implants ? Arthur Rubinstein meilleur pianiste avec des mains bioniques ?


Et vous, êtes-vous prêt à implanter Google dans votre cerveau ?


Lire la suite

mercredi, 06 juin 2012

Le poète qui venait de Mars

martian_ray_bradbury.jpg

Ray Bradbury est mort mardi 5 juin dans sa résidence de Los Angeles. L'écrivain américain était un amoureux des bibliothèques au point qu'elles étaient, pour lui, le meilleur lieu pour apprendre, davantage que l’université qui, selon lui, « n'est pas une bonne expérience ».

 

De fait, Bradbury défendait les bibliothèques et l'accès gratuit à la culture, mais « Internet, n'est qu'une grande distraction ». Récemment contacté par Yahoo! qui, voilà deux mois, souhaitait mettre en ligne un de ses livres : « Vous savez ce que je leur ai dit ? “Allez au diable. Allez au diable, vous, et votre maudit Internet“ ». Parallèlement, les ebooks sont, pour l'auteur de Farenheit 451, « dénué de sens, ce n'est pas vrai. C'est dans l'air, quelque part ». Pour lui, le seul endroit magique était la bibliothèque publique de Los Angeles dans laquelle il se rendait régulièrement.

 

Difficile, au-delà du génie littéraire, ne pas avoir une quelconque sympathie pour cet indécrottable conservateur technophobe capable de nous faire voyager aux confins de l’espace dans ses incroyables romans.

Lire la suite

mardi, 29 mai 2012

Que peut la littérature ?

Maison du Livre.jpg

 

À l’occasion des 6ème Assises Internationales du Roman à la Villa Gillet de Lyon, il ne semble pas incongru - surtout à une époque où l’on considère souvent l’art en général et la littérature en particulier comme de simples divertissements - de se demander qu’est-ce que la littérature ? Ou plutôt, et pour se démarquer du célèbre texte de Sartre : que peut la littérature ?


Plutôt qu’une bête réponse personnelle et sans saveur, je préfère laisser la parole à quatre auteurs remarquables : Juan Gabriel Vàsquez, Jérôme Leroy, Simone Weil et Pierre Jourde (mais aussi et indirectement : Stendhal, Gide, Genet, Fuentes, Vargas Llosa, Proust, Gautier, Pasolini, Breton, Garcia Màrquez, Littell, Ellroy, Primo Levi). Quatre réponses pour le prix d’une ! Ou une réponse en quatre parties, comme vous le sentez.

 

Tout d’abord, un texte de l’écrivain Juan Gabriel Vàsquez, Romans et cicatrices, qui, à l’occasion d’une table ronde sur la corruption et la violence politique, interroge les liens (mais surtout les différences !) entre politique et littérature :

 

Les mots de nos morts sont plus précis que les nôtres, sans doute parce qu’ils sont chargés de temps, qu’ils ont de l’expérience ou que leur sens a été modifié par l’expérience. Ceux que j’ai à présent en tête figurent dans La Chartreuse de Parme, chapitre XXIII. Je les ai déjà cités plusieurs fois et je crains de ne pas avoir été le seul. Stendhal écrit : « La politique dans une œuvre littéraire, c’est un coup de pistolet au milieu d’un concert, quelque chose de grossier et auquel pourtant il n’est pas possible de refuser son attention. » Et il ajoute : « Nous allons parler de fort vilaines choses, et que, pour plus d’une raison, nous voudrions taire. »

Lire la suite

jeudi, 24 mai 2012

Les casseroles de la Belle Province

Montréal est en pleine effervescence, comme vous le savez des grèves étudiantes et maintentant générales se propagent dans tout le pays...

 

Ainsi, pour protester contre des hausses de 75% des frais de scolarités décrétés par le gouvernement Charest, les étudiants font grève depuis + de 3 mois !

 

A cela s'est ajouté depuis peu une mobilisation de toute la population suite à la promulgation d'une loi interdisant de manifester, des amendes exhorbitantes pour les manifestants et encore plus pour les organisations... Bien sur il n'en fallait pas plus pour réveiller une population souhaitant se faire entendre !

 

Alors, nos amis de la Belle Province manifestent et pour se faire entendre sont sortis avec des casseroles chaque soir depuis maintenant 3 jours pour faire entendre leurs revendications :

ACTU 002 (1).png

"Libérons nous des libéraux"

"Manifestons pour le droit de manifester"

"L'éducation pour tous"

"Dehors Charest" 

 

Voici quelques une des revendications qui plus globalement traduisent un ras le bol général de la situation, et en vidéo :


 

Nous reviendrons sur ces manifestations très prochainement ! Merci à CRBR pour ses illustrations toujours du tonerre ! www.crbrleblog.com

 

Courage à nos amis québecois, nous sommes avec vous, merci de nous de donner de l'espoir ! Comme quoi le changement n'est pas attendu qu'en France !

mercredi, 23 mai 2012

Ma Pause Café à 4 ans !

DSC_0725.JPG

ça y est cela fait 4 ans, 4 ans que l'on partage avec vous nos envies, nos critiques, nos peines et nos idées parfois révolutionnaires ou utopistes !

Nous espèrons que vous prenez autant de plaisir à lire notre humble blog que nous en prenons à l'écrire ! Vous êtes en tout cas toujours plus nombreux!

 

Lors de notre prochain anniversaire donc nous devrions avoir changé de look, et plein d'autres surprises pour que notre cinquième anniversaire soit le plus incroyable qu'il soit !

 

Merci à vous de nous suivre, ainsi qu'à nos fidèles amis rédacteurs et sites partenaires !

 

Sans vous ce blog n'aurait aucune raison d'être, et nous allons tâcher de continuer à le faire vivre du mieux possible, n'hésitez pas à rejoindre l'aventure en écrivant à mapausecafe@gmail.com

 

4 fois merci donc, et à très bientôt pour une pause café bien méritée !

 

mise à jour : un dessin de CRBR en guise de cadeau ! 

anniversaire,4 ans,4 ans mapausecafé,mapausecafé équitable

samedi, 12 mai 2012

Nadine Le Pen : le retour !

Invité spécial sur mapausecafé "Super Normal" a tenu à adresser une petite lettre à Nadine Morano :

 

Chère Nadine, pour reprendre François Morel : "Ta Gueule", Ta Gueule doublement donc !

 

Il y a de quoi perdre son calme lorsque l'on voit à quel point la droite et Morano sont prets à aller pour remporter ces élections... et occuper le devant de la scène sans doute aussi (la vie de star ça doit leur plaire...). Ainsi, voilà que Nadine Le Pen Morano nous remet ça ce matin sur tweeter...Xénophobie ? Idiotie ? Provocation ou bien schizophrénie ?

 

Voici donc le tweet de Nadine Morano publié à 7h15 heure de Paris.

morano twitter.jpg

 

nadine morano,ump,fn,le pen,tweet raciste,sarko,10 juin morano,twitter,violence,guerre,paix,einstein,honte

J'ai beaucoup de mal à comprendre le comportement de ces politiques qui se devraient d'être au-dessus du peuple, irréprochables et qui devraient être là pour prendre soin de nous, nous protéger, et nous unir... Faute de quoi depuis le début de cette campagne présidentielle et jusqu'à ces jours nous assistons à une mise en opposition des uns contre les autres à des niveaux si forts qu'ils en font peur !

 

Mais à ce petit jeu, il semblerait tout de même que la droite umplepeniste soit plutôt forte... et voilà que 18% des gens votent Le Pen, et voici que la gauche se pourfend en excuses pour justifier ce vote - le vote des révoltés, soit disant - alors qu'au contraire la droite fait mine de les comprendre totalement : nous vous avons entendu, rassurez-vous on va être un peu plus racistes (et donc cons !)

 

Seul problème dans l'histoire c'est que la droite ne se trompe presque pas : je pense qu'au moins 90% des électeurs de le Pen assument tout à fait ce choix et sont réellement en accord avec elle... Du coup on comprend pourquoi Morano en fait des tonnes !

 

Ils sont donc nombreux ces racistes, xénophobes, anti-europe, anti-gays, anti-démocratie, etc. Il importe donc d'ouvrir les yeux d'urgence sur cette situation incroyable qui se profile en Europe. Vu d'ici en Amérique du Sud, la crise semble plus grave que celle de 1930... 

 

Nous assistons, impuissant, à une bataille médiatico-politique très forte, la plus forte sans doute de notre histoire : la bataille pour un pays, ou du moins une amélioration de nos conditions, et une bataille pour faire peur aux gens, pour qu'on se foutent sur la gueule...

 

Nous traversons une crise sans aucun autre précédent... mais...

 

Mais

 

Mais 

 

"L'espoir est quand même encore là..."


Et oui car nous venons d'assister un fait très important, et celui-ci venait de l'homme le plus médiatisé au Monde, Obama.

Dès qu'il parle, nous savons tout presque instantanément. Véritable "Dieu des médias" Obama s'est donc exprimé en faveur du mariage Gay. Libération titrant d'ailleurs le lendemain : Ils ont dit "oui" reprenant la proposition 31 du parti socialiste favorable au mariage.

 

En face de ceci nous nous tapons : la petite bande à Sarko : Morano en tête suivi par les indécrotables   Copé, Guéant, Lefevbre, Tron, Benjamin Lankar (le jeune umpiste celui qui compare Sarko à un rail de coke : il a dû vachement apprécier notre ami Nico) !

 

nadine morano,ump,fn,le pen,tweet raciste,sarko,10 juin morano,twitter,violence,guerre,paix,einstein,honte

En plus de ce signal très gay, un autre a été envoyé le 6 mai par les Français :  "le changement c'est maintenant" montrant la volonté en tout cas d'une majorité d'électeurs à aller vers un autre chemin de développement... espèrons que nous ne serons pas trop déçu...

 

Les Grecs, quant à eux, nous ont aussi envoyé un message qu'il faudrait interprêter à sa juste valeur : 

"Déjà que nous étions dans la merde avec cette crise économique voilà que maintenant nous allons devoir danser le  sirtaki avec les Nazis. Nous sommes dans la merde, les nazis rentrent au gouvernement, nous devons revoter !" 


nadine morano,ump,fn,le pen,tweet raciste,sarko,10 juin morano,twitter,violence,guerre,paix,einstein,honte


Alexis Tispras le nouvel homme fort des grecs a sans doute très bien joué cette carte bien que celle-ci soit très risquée... Il essaie en effet d'attirer l'attention et arrive à précipiter les questionnements européen tout en nous montrant que les nazis ne sont pas très loin ! Cela sent mauvais...!  

 

C'est toute la planète qui souffre, et il serait à présent temps que les choses se fassent en fonction de notre nature. Au moins, qu'on arrête de faire peur aux populations et qu'on soit en mesure, si nous sommes intelligents, d'assurer non seulement un avenir pacifié à nos enfants, je suis sur que nous en sommes capables... Nous ne jouons plus... Nous allons droit vers une catastrophe écologique, sociale, économique et politique d'une ampleur que nous n'aurons jamais connu.

 

Il parait qu'un humain sur sept a peur de voir la fin du monde... ce n'est peut être pas pour rien que Le cri de Munch a fait exploser le record sur le marché de l'art ! Comme on le comprend ce cri !

 

 Car tant de choses sont possibles sans même que nous en soyons informés :

 

- nous avons toutes les solutions écologiques pour pouvoir renverser le réchauffement de la planète.


- nous saurions véhiculer de l'énergie propre à toutes les parties du monde et le nourrir !


- nous pourrions véritablement tous vivre tout en recevant le minimum vital, nourriture, logement, santé et distraction (art, sport etc.) gratuitement. (nous pourrions d'ailleurs être 12 milliards) sans compter que nous pourrions assurer ceci dans le respect de la nature...


- nous savons quelles mesures à prendre pour relancer l'économie mondiale en un rien de temps (taxe Tobin entre autres, séparations des banques de dépots des banques de détails et d'investissement...)

 

Alors ces quelques phrases (et il y en a encore tant d'autres à dire) vous sembleront sans doute un rien utopiques, ou bisounours, employez ce que vous désirez pour tenter de me discréditer, mais il n'empêche que ce n'est que la pure vérité... 

 

  • Pour l'énergie : une étude a révélé qu'un douzième de la surface du Sahara recouverte de panneau solaire servirait à produire toute l'énergie nécessaie pour l'entière humanité actuelle...

 

  • Pour la nourriture : nous saurions nourrir jusqu'à 9 à 12 milliards d'être humains de manière naturelle, par ailleurs, il suffirait de 10% du budget total d'armement mondial pour faire disparaître la famine dans le monde en un an... (un milliard d'humains sont concernés à des échelles différentes) 
 
  • Pour le réchauffement climatique et les changements qui se produisent : nous augmentons continuellement notre empreinte carbone, pourtant en s'y mettant dès aujourd'hui nous pouvons peut être tout stopper... laissons peut être un héritage un peu moins grand que ce nous avons reçu venant sur Terre, mais au moins laissons leur un petit héritage : la Nature vit encore !" 

 

Nous en sommes arrivés à une situation qui sous bien des aspects semble donc catastrophique, mais pourtant il en faudrait vraiment très peu pour pouvoir inverser la donne.

 

Il est de notre devoir de prendre conscience de tout ça... Et de réfléchir très sérieusement au monde dans lequel nous souhaitons évoluer.

 

Einstein n'avait-il pas dit après tout : "Je ne sais pas comment la Troisième Guerre Mondiale sera menée, mais je sais comment le sera la quatrième : avec des bâtons et des pierres."

À moins que vous ne préfériez son autre vision :  "Je ne sais comment sera la troisième guerre mondiale, mais je sais qu'il n'y aura plus beaucoup de monde pour voir la quatrième."

 

Tout ça pour en revenir au principal : Nadine, s'il te plait, boucle-là, sois gentille va plutôt réconforter Sarko qui à l'heure où j'écris doit être vraiment mal en point (s'il manque de Xanax qu'il n'hésite surtout pas !)

 

Et laissez-nous réaliser cet autre monde dont nous avons si besoin pour apprécier pleinement la vie !

 

Note importante : 

"A la fin c'est le peuple qui gagnera de toute façon !

 

Super Normal - dessins : Anthony alias CRBR - son blog www.crbrleblog.com

nadine morano,ump,fn,le pen,tweet raciste,sarko,10 juin morano,twitter,violence,guerre,paix,einstein,honte

jeudi, 10 mai 2012

André Gorz : l’autonomie individuelle contre le capitalisme

andre-gorz.jpg

 

Alors que le dernier réacteur nucléaire japonais vient de fermer, et que la France s’obstine à considérer « l’atome » comme la seule voie énergétique possible (et ce, malgré la victoire des socialistes à la présidentielle), il semble urgent de revenir aux fondements de la pensée écologique et notamment à l’un des pionniers de l’écologie politique des années 70 en France : André Gorz (1923-2007).

Lire la suite

jeudi, 26 avril 2012

De l’art de tailler des costards

De l’art de tailler des costards, Philippe Meyer, Sanguines, portraits politiques, Sarkozy, Villepin, Aubry,Mélenchon, Hollande, Joly, Montebourg, Fillon, Copé, DSK, Hulot,Le Pen,humour, intelligence,Arthur Koestler,Samuel Johnson,Sylvain Métafiot,


«  Le désir de faire de la politique est habituellement le signe d’une sorte de désordre de la personnalité, et ce sont précisément ceux qui ambitionnent le plus ardemment le pouvoir qui devraient en être tenus le plus soigneusement à l’écart. »

Arthur Koestler

 

Cela n’aura échappé à personne : la campagne présidentielle est sur le point de s’achever ! Et Dieu sait que durant ce genre de période d’excitation médiatique les livres politiques font flores. Qu’ils soient écrits de la main des candidats (rare) ou de celle de nègres[1] enchaînés dans les caves des QG de campagne (fréquent) la qualité littéraire est toujours la grande perdante de cette soudaine effervescence rédactionnelle. Il n’y a qu’à voir les titres desdits ouvrages pour préjuger du massacre : Changer de destin, Pour que vive la France, Le printemps français, Sans tricher, etc. On baille rien qu’à les énumérer. Cela pour dire que les croquis politiques proposés dans le dernier livre de Philippe Meyer, Sanguines, ne sont pas du même tonneau. Oh que non ! Vous n’allez pas vous ennuyer en attendant le second tour.



[1] N’appelez pas SOS racisme, il s’agit du terme adéquat, datant du XVIIIe siècle et homologué par l’Académie française, pour désigner l’auteur anonyme d’un livre signé par un autre. Si vous êtes chatouilleux vous pouvez toujours employer le terme « prête-plume », plus élégant, ou celui de « ghost-writer » carrément plus classe.

Lire la suite