Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 décembre 2016

Cimes cinéphiliques 2016

 

Qui succède à Il est difficile d'être un dieu d'Alexeï Guerman au titre de meilleur film de l'année ? La réponse dans notre habituel top 10, suivi de son flop 10 tout aussi subjectif.

 

Au sommet cette année

 

1) Ma Loute de Bruno Dumont : Grand film de déséquilibrés, mélange génial de l'absurde et du burlesque, de l'humour noir rouge pétant et du bleu azur mystique.

top 10,flop 10,sylvain métafiot,cimes cinéphiliques 2016

 

2) The Assassin d'Hou Hsiao-hsien : À force de films sociaux grisâtres et de blockbusters saturés de CGI on avait presque oublié que le cinéma pouvait atteindre des sommets de beauté picturale.

top 10,flop 10,sylvain métafiot,cimes cinéphiliques 2016

 

3) Everybody Wants Some !! de Richard Linklater : Parenthèse enchantée d’une jeunesse maladroite et nonchalante filmée d'un regard nostalgique et bienveillant.

top 10,flop 10,sylvain métafiot,cimes cinéphiliques 2016

 

4) The Strangers de Na Hong-jin : Le tourment horrifique d'une pauvre âme confronté au Mal, prise au piège d'un tourbillon de noirceur entre nature et civilisation, burlesque et fantastique, démons et fantômes.

top 10,flop 10,sylvain métafiot,cimes cinéphiliques 2016

 

5) Mademoiselle de Park Chan-wook : La délicieuse et perverse réconciliation entre les infortunes de la vertu coréenne et les prospérités du vice japonais.

top 10,flop 10,sylvain métafiot,cimes cinéphiliques 2016

Lire la suite

mercredi, 30 décembre 2015

Cimes cinéphiliques 2015

 

Qui succède à Alleluia de Fabrice du Welz au titre de meilleur film de l'année ? La réponse dans notre habituel top 10, suivi de son flop 10 tout aussi subjectif.

 

Au sommet cette année

 

1) Il est difficile d'être un dieu d'Alexeï Guerman : sarabande macabre

top 10,flop 10,cimes cinéphiliques 2015,sylvain métafiot,cinéma

 

2) Mia Madre de Nanni Moretti : le retrait du monde ne dissipe pas l’amour des siens

top 10,flop 10,cimes cinéphiliques 2015,sylvain métafiot,cinéma

 

3) Mad Max: Fury Road de George Miller : metal hurlant

top 10,flop 10,cimes cinéphiliques 2015,sylvain métafiot,cinéma

 

4) It Follows de David Robert Mitchell : le passage à l’âge adulte est un jeu d’enfant terrifiant

top 10,flop 10,cimes cinéphiliques 2015,sylvain métafiot,cinéma

 

5) Pasolini d’Abel Ferrara : le dernier chant du poète avant la chute

top 10,flop 10,cimes cinéphiliques 2015,sylvain métafiot,cinéma

Lire la suite

lundi, 29 décembre 2014

Cimes cinéphiliques 2014

 

Qui succède au Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese au titre de meilleur film de l'année ? La réponse dans notre habituel top 10, suivi de son flop 10 tout aussi subjectif.

 

Au sommet cette année

 

1) Alleluia de Fabrice du Welz : un cauchemar sadien dans lequel virevolte Eros, Thanatos et les puissances oniriques du cinéma.

sylvain Métafiot,Wrong Cops,albator, joe,Zero theorem,maps to the stars, au nom du fils, the double, mommy,Monuments Men,godzilla,Le Conte de la princesse Kaguya,under the skin, the rover, les amants électriques, the tribe,Only Lovers Left Alive,whiplash,winter sleep,Cimes cinéphiliques 2014, top 10, flop 10,Alleluia, gone girl,

 

2) Gone Girl de David Fincher : une plongée renversante dans le grand bain du négatif américain.

sylvain Métafiot,Wrong Cops,albator, joe,Zero theorem,maps to the stars, au nom du fils, the double, mommy,Monuments Men,godzilla,Le Conte de la princesse Kaguya,under the skin, the rover, les amants électriques, the tribe,Only Lovers Left Alive,whiplash,winter sleep,Cimes cinéphiliques 2014, top 10, flop 10,Alleluia, gone girl,

 

3) Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch : l’éternelle mélancolie des vampires face à la vulgarité des « zombies » humains.

sylvain Métafiot,Wrong Cops,albator, joe,Zero theorem,maps to the stars, au nom du fils, the double, mommy,Monuments Men,godzilla,Le Conte de la princesse Kaguya,under the skin, the rover, les amants électriques, the tribe,Only Lovers Left Alive,whiplash,winter sleep,Cimes cinéphiliques 2014, top 10, flop 10,Alleluia, gone girl,

 

4) Whiplash de Damien Chazelle : la naissance d’un dieu sous l’égide d’un tyran.

sylvain Métafiot,Wrong Cops,albator, joe,Zero theorem,maps to the stars, au nom du fils, the double, mommy,Monuments Men,godzilla,Le Conte de la princesse Kaguya,under the skin, the rover, les amants électriques, the tribe,Only Lovers Left Alive,whiplash,winter sleep,Cimes cinéphiliques 2014, top 10, flop 10,Alleluia, gone girl,

 

5) Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan : les pérégrinations morales et philosophiques d’un roi seul dans son royaume glacé.

sylvain Métafiot,Wrong Cops,albator, joe,Zero theorem,maps to the stars, au nom du fils, the double, mommy,Monuments Men,godzilla,Le Conte de la princesse Kaguya,under the skin, the rover, les amants électriques, the tribe,Only Lovers Left Alive,whiplash,winter sleep,Cimes cinéphiliques 2014, top 10, flop 10,Alleluia, gone girl,

Lire la suite

mardi, 31 décembre 2013

Cimes cinéphiliques 2013

 

Conformément à l'ancienne tradition datant de l'année dernière voici donc un petit top 10 subjectif, suivi d'un flop tout aussi arbitraire et la découverte de quelques classiques (notamment grâce au Festival Lumière).

 

Au sommet cette année

 

1) Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese : implosion démentielle du self made man américain par la démesure de sa jouissance insatiable.

cinéma,sylvain métafiot,top 10,2013,le loup de wall street,martin scorsese,la grande bellezza,paolo sorrentino,camille claudel,1915,bruno dumont,leviathan,michael kohlhaas,arnaud des pallières,lucien castaing-taylor,verena paravel,the grandmaster,wong kar-wai,berberian sound studio,peter strickland,snowpiercer,bong joon ho,a touch of sin,jia zhang ke,l'inconnu du lac,alain guiraudie,spring breakers,harmony korine,möbius,eric rochan,elysium,neill blomkamp,grand central,the bling ring,sofia coppola,rebecca zlotowski,man of steel,zack snyder,casse-tête chinois,cédric klapish,all is lost,j. c. chandor,only god forgives,nicolas winding refn,pacific rim,guillermo del toro,rashômon,akira kurosawa,le président,henri verneuil

 

2) La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino : la ballade douce et amer d'un dandy mélancolique.

cinéma,sylvain métafiot,top 10,2013,le loup de wall street,martin scorsese,la grande bellezza,paolo sorrentino,camille claudel,1915,bruno dumont,leviathan,michael kohlhaas,arnaud des pallières,lucien castaing-taylor,verena paravel,the grandmaster,wong kar-wai,berberian sound studio,peter strickland,snowpiercer,bong joon ho,a touch of sin,jia zhang ke,l'inconnu du lac,alain guiraudie,spring breakers,harmony korine,möbius,eric rochan,elysium,neill blomkamp,grand central,the bling ring,sofia coppola,rebecca zlotowski,man of steel,zack snyder,casse-tête chinois,cédric klapish,all is lost,j. c. chandor,only god forgives,nicolas winding refn,pacific rim,guillermo del toro,rashômon,akira kurosawa,le président,henri verneuil

 

3) Camille Claudel, 1915 de Bruno Dumont : l'épure du recueillement contre l’emprisonnement et la folie.

cinéma,sylvain métafiot,top 10,2013,le loup de wall street,martin scorsese,la grande bellezza,paolo sorrentino,camille claudel,1915,bruno dumont,leviathan,michael kohlhaas,arnaud des pallières,lucien castaing-taylor,verena paravel,the grandmaster,wong kar-wai,berberian sound studio,peter strickland,snowpiercer,bong joon ho,a touch of sin,jia zhang ke,l'inconnu du lac,alain guiraudie,spring breakers,harmony korine,möbius,eric rochan,elysium,neill blomkamp,grand central,the bling ring,sofia coppola,rebecca zlotowski,man of steel,zack snyder,casse-tête chinois,cédric klapish,all is lost,j. c. chandor,only god forgives,nicolas winding refn,pacific rim,guillermo del toro,rashômon,akira kurosawa,le président,henri verneuil

Lire la suite