Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2013-03 | Page d'accueil | 2013-05 »

mercredi, 24 avril 2013

Je suis (...)phobe

1045583890.jpg

 

Je laisse à votre guise le soin de remplir les pointillés. De quoi avez-vous peur? Des araignées, des serpents, des pois chiche? Comme bon vous semble. Mais je ne viens pas pour vous parler de vos peurs viscérales animales (quoique), je viens vous parler des autres peurs.

 

Xénophobe, Homophobe, Judéophobe, Islamophobe, Arabophobe, Francophobe, Anglophobe, anti-féministe, anti-libéraliste, anti-communiste, anti-machiste... Il existe tellement de raison d'être (...)phobe ou anti que j'ai peur de l'être moi aussi, me voici donc Phobophobe.

Lire la suite

lundi, 15 avril 2013

Béton armé



Pour son premier film en tant que réalisateur, le rappeur Plan B, frappe plutôt fort. Avec Ill Manors il nous entraîne dans les bas-fonds de Londres, se frotter à la violence des quartiers Est, là où il a grandi, la rage au cœur et la peur au ventre. Le film navigue avec panache dans les eaux marâtres des « films de banlieues », à l'instar de La Haine, Boyz N the hood ou, plus récemment du viscéral Harry Brown dans lequel Plan B incarnait une racaille frappadingue. Le réalisme saisissant de ces films scotche généralement la rétine comme les papier gras collent aux barres d'immeubles. Ill Manors ne fait pas exception à la règle.

Lire la suite

mardi, 09 avril 2013

Cinéma : cachez cette bande-annonce que je ne saurais voir

 

Article initialement paru sur RAGEMAG

 

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas la critique d’un ou plusieurs films que nous vous proposons cette semaine mais celle… d’une bande-annonce. Ou plutôt de l’archétype de LA bande-annonce, notamment américaine. Vous l’aurez sans doute remarqué, mais on assiste depuis quelques années à une véritable homogénéisation des trailers outre-Atlantique, principalement ceux des blockbusters, productions destinées au plus grand nombre. Petit décryptage.

Lire la suite

lundi, 01 avril 2013

Incroyable, le fils de Jean-François Copé entretiendrait une relation avec celui de François Hollande !

2653931.jpg

 

L'info provient du tabloïd anglais The Daily Mirror et, a priori validée par l'enquête d'Ici Paris ce week-end, va faire l'effet d'une petite bombe atomique dans le landerneau médiatico-politique : François-Xavier Copé et Thomas Hollande entretiendraient une relation secrète depuis plus de quatre mois ! Les Roméo et... Roméo des deux plus puissantes familles politiques de France : le PS et l'UMP.

 

Le fils de Jean-François Copé ne parle plus à son père depuis son coming-out. On les voit rarement ensemble, François-Xavier ne goûtant guère aux affres et de la vie politique et s'opposant même à certaines idées de son père, notamment sur le mariage homosexuel. Au Gorafi il confiait récemment : « L'homosexualité ne peut pas être réprimé, et l'égalité de tous aux yeux de la loi est un devoir d'idéal républicain. »

 

Aux vues de la révélation de sa relation avec le fils de Hollande, sa position, courageuse car en rupture avec sa propre famille politique, se comprend aisément. Mais le fils du président de l'UMP ne vire pas à gauche pour autant. Il conserve sa position sur l'âge de départ à la retraite en soutenant qu' « il faudra bien que les gens se rendent à l'évidence : ils devront travailler jusqu'à 70 ans ! ». Un progressisme des mœurs et un conservatisme social qui ont tout pour séduire le fils du Président de la république, rangé à la ligne sociale-libérale pragmatique de son papa.

 

François-Xavier Copé.jpg

 

En effet, de son côté, Thomas Hollande, depuis sa rupture avec la chanteuse Joyce Jonathan il y a environ six mois, s'est indéniablement rapproché de François-Xavier, malgré leurs opinions politiques différentes, mû par un désir visiblement incontrôlable.

 

Jean-François Copé et François Hollande ont refusé toute déclaration à l'AFP, bien que des grognements de mécontentements et des ricanements acerbes circulent autant dans les couloirs de l’Élysée que dans ceux du siège de l'UMP, rue de Vaugirad.

 

Certains voient même dans cette relation une métaphore du rapprochement du PS à l'aile gauche de l'UMP. Ou comment calquer les bouleversements de vies amoureuses privées sur des visions politiques simplistes. Que n'aurait-on entendus comme bêtises si les enfants de Jean-Luc Mélenchon s'étaient fiancés avec ceux de Marine Le Pen ?

 

Sylvain Métafiot

12:09 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4)