Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 août 2008

Rage Against the Machine à Paris !

Rage_Against_The_Machine_nicoweb_front.jpgMercredi, pour sa 6ème édition, le festival Rock en Seine, accueillait le groupe mythique

Rage Against The Machine (Rage pour les intimes).  Le quatuor de Los Angeles composé  du chanteur emblématique Zack De La Rocha, du guitariste génial Tom Morello, de Brad Wilk à la batterie et de Tim Commerford à la basse a mis le feu à la Grande Scène ce soir là.

La soirée commençait à 18h00 avec le duo Blood Red Shoes, puis le groupe Lost Prophets à 19h00. Les choses sérieuses démarrent à 20h10 avec Mix Master Mike, le DJ prodige des Beastie Boys (l’un des meilleurs groupes de rap old school encore en activité !) chauffant le public du parc de Saint-Cloud pendant une heure électro hip-hop du meilleur cru.

21h30, les membres de Rage déboulent enfin sur scène affublés d’une combinaison orange et d’un sac sur la tête. Référence immédiate aux prisonniers de Guantanamo et d’Abou Ghraïb rappelant l’engagement politique d’extrême gauche du groupe (encore qu’on n’a pas besoin de se trimbaler le portrait du Che pour dénoncer ces horreurs…).  Et là, c’est parti :image-2.png

Premières notes : « Bombtrack ». Pogo, monstrueux. Disparition de ses potes, impossible de les retrouver jusqu’à la fin du concert. Crevé et trempé jusqu’aux os après deux minutes de son intense ! Voila le programme d’une heure et demie phénoménale d’un  rock fusion (mélange de rock, de métal, de funk et de hip-hop)  explosif ! Suivent, dans le désordre,  les inoubliables « Bullet in the Head », « Know Your Ennemy », “Freedom”, “Bulls on Parade”, “People of the Sun”, “Guerrilla Radio”, “Testify”, etc. L’apothéose fut la dernière chanson du concert, la célèbre « Killing in the Name of »(http://www.youtube.com/watch?v=fkuOAY-S6OY&feature=re...).

30 000 personnes furent ainsi portées, telle une vague incontrôlable, par une musique démente, ravageuse et terriblement entrainante. Rhaaa quelle puissance !

Certes, Zack et ses potes ont assuré le minimum syndical (1h30 c’est un peu court), il manquait quelques titres énormes comme « Wake up »,  « How I Could Just Kill a Man » ou « Renegades of Funk » (http://www.youtube.com/watch?v=tqWP1rsAMrw&feature=re...), et casser le rythme et l’ambiance en balançant l’Internationale en Russe en plein milieu du concert (que certains reprirent en français le point levé, très peu pour moi) ne fut pas du meilleur effet, enfin à mon gout… Mais quel pied mes aïeux, quel trip !

Sylvain Métafiot

Site du festival : http://www.rockenseine.com

dimanche, 10 août 2008

Coldplay Viva La Vida

 

 

 


I used to rule the world
Seas would rise when I gave the word
Now in the morning I sleep alone
Sweep the streets I used to own

I used to roll the dice
Feel the fear in my enemy's eyes
Listen as the crowd would sing:
Now the old king is dead! Long live the king!

One minute I held the key
Next the walls were closed on me
And I discovered that my castles stand
Upon pillars of salt and pillars of sand

I hear Jerusalem bells a ringing
Roman Cavalry choirs are singing
Be my mirror my sword and shield
My missionaries in a foreign field
For some reason I can't explain
Once you go there was never, never an honest word
That was when I ruled the world
(Ohhh)

It was the wicked and wild wind
Blew down the doors to let me in.
Shattered windows and the sound of drums
People couldn't believe what I'd become

Revolutionaries wait
For my head on a silver plate
Just a puppet on a lonely string
oh who could ever want to be king

I hear Jerusalem bells a ringing
Roman Cavalry choirs are singing
Be my mirror my sword and shield
My missionaries in a foreign field
For some reason I can't explain
I know Saint Peter will call my name
Never an honest word
But that was when I ruled the world
(Ohhhhh Ohhh Ohhh)

I hear Jerusalem bells a ringing
Roman Cavalry choirs are singing
Be my mirror my sword and shield
My missionaries in a foreign field
For some reason I can't explain
I know Saint Peter will call my name
Never an honest word
But that was when I ruled the world
Oooooh Oooooh Oooooh

Le pouvoir d'achat

Une petite chanson qui a n'en pas douter par ces temps de vache maigre vous fera sourire !

 



 

jeudi, 05 juin 2008

Fan de blind test

 ManRay-XL.jpg

Un petit lien vers un test marrant et ludique.

Notre équipe a ainsi testé un site qui est ergonomiquement  bien fait.

Le Blind test, est en fait une sélection aléatoire de musique vous avez le choix entre tubes variétés françaises, rock, rap, classique ect…

Vous devez reconnaître le plus rapidement possible l’artiste et le nom de la chanson dont vous écoutez l’extrait.

 

Une petite pause café agrémenté d’un Blind test, la bonne façon pour démarrer sa journée de la meilleure façon, et pour apprendre ou pour se remémorer des chansons.

 

Faites nous part de vos résultats, afin de voir qui est le meilleur de pausecafe.hautetfort.com

Ah oui, pour le pseudo, mettez notre site en avant afin de nous faire connaître un petit peu…

 

Amusez vous bien, et bonne pause blind café !

 

Le site : http://fr.massivemusicquiz.com/

mercredi, 28 mai 2008

Un petit café

En tant que consommateur de café, vous ne pouviez pas passer à côté d'une chanson magnifique sur celui-ci.

Quand je dis magnifique, c'est pour souligner son côté exagéré, le clip est très beau aussi puis les paroles sont aussi révélatrices...

 Voilà pourquoi, il ne faut pas que faire des pauses cafés, mais il faut les alterner avec http://www.mapausecafe.net ...

 

bonne pause café à vous

22:37 Publié dans Musique | Tags : café, oldelaf, le café, musique, fou | Lien permanent | Commentaires (0)