Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 avril 2014

Mécontent des résultats des municipales, le gouvernement annule les élections !

1er avril,sylvain métafiot,peuple,bertolt brecht,la solution,racisme,classes laborieuses,2005,référendum,jean-françois copé,jean roucas,wagner,najat vallaud-belkacem,gouvernement,didier reynaud,politique,élections municipales,fn,ump,ps,nazi,annule,mécontent,résultat,olivier py

 

Stupéfaction au sortir du second tour des élections municipales : profondément mécontent du score de la gauche et du fort taux d’abstention (36 %), le nouveau gouvernement de Manuel Valls, en accord avec les différents partis politiques de gauche, a décidé de frapper un grand coup en annulant les résultats du scrutin de dimanche soir !

Lire la suite

lundi, 30 novembre 2009

Schizophrenie Gouvernementale

 

Société

On a appris il y a peu que le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a décidé de supprimer le caractère obligatoire de l’Histoire et de la Géographie en Terminale S. Ces deux matières deviendraient alors optionnelles, au même titre que le latin et le grec.

Le but clairement annoncé est de dissuader les candidats à des études comme Sciences-Po de passer par la série scientifique sous prétexte de sa réputation. Le ministre précédent avait déjà tenté un coup similaire en voulant rendre la Philosophie optionnelle, provoquant ainsi un tollé général, comme M. Chatel aujourd’hui. Le principal argument des professeurs de philo était simple : les scientifiques ont besoin d’une certaine culture philosophique, reprenant en cœur : « une science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Les profs d’Histoire nous ont aussi cité Rabelais pour défendre leur matière, mais ils ont d’autres arguments tout aussi percutants.

Lire la suite

lundi, 18 août 2008

Bilan économique du gouvernement

- CHOMAGE Le taux augmente : +0,3 % en juin, après +0,2 % en mai. Ce sont les jeunes de moins de 25 ans qui ont le plus de mal à trouver un emploi. Sur un an, la baisse du chômage n’est plus que de 2,9 %. En février toujours sur un an, elle atteignait 8,2 %.

 

- 2008-04-09T211536Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRBS-FRANCE-ECONOMIE-LAGARDE-20080409.jpg CONSOMMATION Celle des ménages en produits manufacturés a reculé de 0,4 % en juin, selon l’Insee. Pendant le 2ème trimestre, elle a stagné, et sur un an, sa progression atteint à peine 1 %. Même les soldes n’ont pas suscité l’enthousiasme.

 

- MORAL DES MENAGES Il est à son plus bas niveau depuis 20 ans. Son indice, calculé par l’Insee, plonge : -4,7 points en juin. Une descente en enfer évidemment due aux prix des carburants et de l’alimentation. Ainsi, l’inflation sur les 12 derniers mois atteint les 3,6 %. Parallèlement, le taux d’épargne des Français a rarement été aussi élevé : 16 % au premier trimestre 2008. Signe tangible de leur inquiétude devant l’avenir.

 

- PRODUCTION INDUSTRIELLE Elle n’est pas brillante : les usines françaises d’automobiles ont produit 10,1 % de véhicules en moins au premier trimestre. « L’indice de confiance » des patrons est passé, en juin, au-dessous de 50. Cela signifie que l’activité de l’industrie est « entrée dans une phase de recul », comme on dit à Bercy.

 

- SERVICES Seul secteur créateur d’emplois en France, depuis des années, il est tout de même atteint par la crise l’indicateur de confiance de ses dirigeants ne cesse de dégringoler depuis cinq mois, car leurs carnets de commandes ont de plus en plus de mal à se remplir. Sauf en informatique.

 

- SANTE FINANCIERE DES ENTREPRISES Le taux de financement des sociétés recule depuis le troisième trimestre 2007. Il a atteint son plus bas niveau depuis 23 ans. Du coup, les investissements des entreprises ne progressent quasiment plus. Et ce n’est pas la hausse des taux du crédit qui va les pousser à s’endetter pour s’équiper.

 

 

couv-economie-pour-les-nuls.jpg

- IMMOBILIER Selon l’Insee, les permis de construire et les mises en chantier ont baissé respectivement de 19,9 % et 28,2 % en trois mois. Une chute record qui va provoquer le recul des embauches dans ce secteur, gros consommateur de main-d’œuvre peu qualifiée.

 

- COMMERCE EXTERIEUR Le plus beau plongeon de l’histoire : 4,7 milliards en mai et un déficit cumulé qui, sur un an, atteint 45,6 milliards. Malgré la faiblesse du dollar, la facture pétrolière et gazière flambe. Les exportations françaises reculent partout, en Europe, comme aux USA.

 

Bon… ne soyons pas si tragique, car il y a une bonne nouvelle dans ce fatras de déconvenues : jamais les entreprises françaises n’ont distribué autant de dividendes à leurs actionnaires. C’est les boursicoteurs et les amis du CAC 40 de Sarko qui doivent être contents…

 

Sylvain Métafiot

 

Source : Le Canard Enchaîné (06/08/2008)

vendredi, 15 août 2008

P'tit bilan politique de Sarko & Co

- POLICE La Commission nationale de la déontologie et de la sécurité (CNDS) dénonce les dérives de la police nationale : menottages abusifs, fouilles au corps injustifiées, banalisation et extension de la garde à vue. L’autorité administrative indépendante accuse également les représentants des forces de l’ordre de se livrer de plus en plus souvent à des manœuvres judiciaires visant à discréditer les plaintes dont ils font l’objet.

sarko.jpg

- PRISON La surpopulation carcérale connaît un nouveau pic historique : 64 250 détenus pour environ 51 500 places disponibles. Soit un taux d’occupation moyen de plus de 126 % avec 7 % des établissements dépassant les 200 %. Ainsi, régulièrement 3 à 4 détenus se partagent une cellule de 9 mètres carrés. Et 1700 matelas à même le sol, selon le principal syndicat des surveillants.

 

- JUSTICE Depuis le 10 août 2007, la loi instaure des peines planchers pour les délinquants récidivistes, et la suspension de l’excuse de minorité pour les mineurs de plus de 16 ans. La loi du 26 février dernier prévoit, de son coté, la création de « centres de rétention de sûreté », dans lesquels les criminels « dangereux », condamnés à des peines de plus de quinze ans, pourront être de nouveau enfermés à leur sortie de prison. Rétention autorisée ad vitam aeternam, si nécessaire.

 

- IMMIGRATION Contrôles au faciès, convocation pièges en préfecture, interpellations à la sortie des écoles… En 2007, plus de 35 000 étrangers, dont 242 enfants, ont transité dans les 27 sites de rétention administratifs (CRA). Soit 4000 de plus qu’en 2006. Les quotas d’expulsions sont à la hausse : 25 000 en 2007, 26 000 en 2008. Avec des drames à la clé : une Chinoise s’est mortellement défenestrée à Paris en septembre, un jeune Kényan s’est pendu en février et un Malien s’est noyé en avril. Dans les CRA, les tentatives de suicide, d’automutilations, grèves de la faim, incendies et révoltes sont devenus quasi quotidiens.

 

- CONTROLE Depuis le 1er juillet 2008, toute personne «  qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif » pourra être fiché par les RG, y compris les mineurs « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public », à partir de l’âge de 13 ans. Caractéristiques recensées : état civil, photographie, fréquentations, comportements, déplacements, appartenance ethnique, vie sexuelle, opinions politiques, philosophiques, religieuses, appartenance à des syndicats ou sarko-lePen-Elysee.jpgassociations…

 

- SYNDICATS La loi du 21 août 2007 instaure le service minimum en cas de grève. La loi votée le 23 juillet, dite de « modernisation du marché du travail », impose un temps de travail négocié par entreprise plutôt que par branche.

 

- MEDIAS Ingérence dans le recrutement des rédacteurs en chef (Les Echos) et des journalistes (Europe 1)… ainsi que dans leur éviction (Alain Genestar de Paris Match). Conflit ouvert avec l’AFP, accusée d’être à la solde de l’opposition. Suppression de la publicité de France Télévisions : joli cadeau à l’ami Bouygues. Fin de la protection des sources avec la nouvelle loi, adoptée par l’Assemblée le 15 mai dernier, qui donne les moyens aux juges d’obliger les journalistes à révéler leurs sources « lorsqu’un impératif prépondérant d’intérêt public le justifie ». Autant dire, le plus souvent possible.

 

Après ces réjouissances, viendra un bilan économique du gouvernement qui est, vous vous en doutez, loin d’être glorieux…

 

Sylvain Métafiot

 

Source : Charlie Hebdo (13/08/2008)

 

mercredi, 30 juillet 2008

Y en a marre des chômeurs d'après le gouvernement

chomage2.jpg

 

Alors que Bercy annonce que le chômage a augmenté de 0,2 % au mois de Juin, (info peu relayé par les médias français) (surtout pas TF1);le gouvernement, a adopté une nouvelle lois anti chomage !

Loi adopté illico presto le 17 juillet par le parlement, et censé en finir avec les fraudeurs du système !

Malheureusement, le gouvernement, qui nous prend un peu pour des faineants, des vacanciers, etc.... a omis de signaler que seulement 2% des 2 millions de chômeurs sont fraudeurs, (étude du ministère du travail et publiée par le Canard Enchaîné).

Alors que nous réserve cette lois à nous futurs travailleurs et donc chômeurs un jour.

L'offre d'emploi raisonnable, ( ndlr, le terme raisonnable n'a pas été défini clairement) consiste à ce qu'au bout de deux offres d'emplois dites raisonnable et refusé par le chercheur demploi, il pourra perdre ses indemnitées ! ( et bien sur être radié de la liste des demandeurs d'emplois => donc baisse du chômage :s)

Au delà de trois mois de chomage, le chercheur d'emploi devra accepter une offre équivalente à 95 % de son dernier alaire et au delà de 6 mois équivalente à 85 % (dans un rayon de 30 km de son domicile ou une heure de trajet )

Signalons aussi que si le chômeur refuse une formation ( caissier, manutentionnaire etc...) il sera radier tout comme un refus d'une convocation ou d'une visite médicale !

Enfin au bout d'un an, le chômeur devra accepter un travail rémunéré à hauteur de ses indemnités ! Youpi génial, on va s'éclater !

 

 

Evidemment, le patronnat aura tout intérêt à embaucher un  demandeur d'emploi de plus d'un an, puisqu'il pourra le payer moins.

Autre probleme, imaginons le cas d'un jeune diplômé, qui galère pour trouver un job, il vient d'avoir son diplôme de BTS en Comptabilité gestion.

Il trouve un job pour occuper son temps et survivre mais sans rapport avec son domaine : il devient caissier pour un an . Au bout d'un an, il est viré, ou le contrat n'est pas renouvelé.

Et bien figurez vous qu'il ne pourra plus refuser des jobs équivalents à la fonction caissier, et pourrait donc à vie être condamné à faire des jobs dits de situation "précaires"

(NDLR caissier est pris pour l'exemple j'aurai pu dire manutentionnaire, balayeur etc....)

 

 

Ainsi, le chômage risque de baisser, pour deux raisons : d'une part les demandeurs d'emplois n'auront plus le choix de leur emploi et il y aura de plus en plus de travailleurs pauvres et de deux ceux qui refuseront seront radiés ! Elle est pas belle la FRANCE DE SARKOZY ????

Mais sur mapausecafe, nous avons trouvé la parade ou même plusieurs :

d'une part si vous êtes chômeurs, acceptez les offres d'emplois, il y aura forcement un entretien de motivation ou une période d'essai : et bien faites les abrutis :

Bonjour donc l'anpe vous envoie pour le job de caissier, quel est votre motivation : " euh je ne sais pas, je n'aime pas le travail en grande distribution j'ai fait perdre 3000 euros en un jour à mon dernier employeur dans ce domaine"

Bonjour l'anpe vous envoie pour ce job de manutentionnaire : quelle est votre motivation : " franchement aucune, ne m'embauchez pas je suis souffrant et malade au moins une fois par semaine, surtout que je suis fragile et fébrile !"

Sinon si l'employeur daigne vous embaucher quand même, pour ce job que vous ne pouvez pas refuser au vu de la loi, faites vous virer pour faute grave, n'allez plus au travail, ou soyez plus subtil !

Toutes les idées contre ce type de lois qui paupérisent notre pays sont les bienvenues !

 

En bref, comme le dit si bien la déclaration universelle des droits de l'homme (dont la France est l'inspirateur )

"Toute personne a droit au travail, au LIBRE CHOIX de son travail,  à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. (Article XXIII, Alinéa 1 et 2)

Cette loi respecte-t-elle les travailleurs ? Pourquoi ne s'inspire-t-on pas du modèle suédois de lutte contre le chômage plutot que de s'inspirer du modèle anglais et américain ou la plupart des travailleurs sont pauvres et cumulent deux ou trois emplois

Didier

(source le canard enchaine)

 

jeudi, 24 juillet 2008

Danger nucléaire : une réalité

nucleaire.jpg

 

Après les fuites radioactives dans les centrales nucléaires de Romans-sur-Isère et du Tricastin, le gouvernement assure que tout risque est écarté et se fait le chantre de la transparence. Seulement, on se souvient des essais d’explosions atomiques au Sahara et du nuage de Tchernobyl qui s’arrêta à la frontière. Ces jeux d’acteurs auraient mérités des oscars.

 

Aujourd’hui, le directeur de la filiale d’Areva au Tricastin vient d’être viré, et Jean-Louis Borloo veut contrôler les nappes phréatiques autour de toutes les centrales. Bien, bien, bien… Ce même Jean-Louis, ainsi que le reste des autorités, nous ont assurés que cet incident (74 kg d’uranium relâchés dans la nature tout de même) était de niveau 1 et qu’il ne fallait pas s’inquiéter outre mesure. En effet, l’ASN (l’autorité de sûreté nucléaire) classe les évènements nucléaires par ordre de gravité selon l’échelle internationale Ines, qui va de 0 à 7. Des « anomalies » de niveau 1, il y en aurait des centaines par an en France. Le journaliste du Canard Enchaîné, Jean-Luc Porquet, a ainsi recensé 896 « anomalies » (dont 86 cette année). Petit échantillon :

 

  • " Le 6 mai dernier, à la centrale nucléaire de Dampierre, un bouchon de protection saute, 35 mètres cubes d’eau « faiblement contaminée » se déversent, mais sont récupérés. "
  • " Le 17 avril à la Hague, deux techniciens, après avoir changé un filtre usagé, ôtent leurs masques, hop, les voila contaminés. "
  • " Le 5 novembre dernier, la centrale de Civaux envoie par la poste un colis contenant quatre détecteurs ioniques de fumée possédant chacun une source radioactive "
  • "Le 20 octobre 2006, à la Hague, deux opérateurs, ayant chacun plus de 20 ans d’expérience, font sauter, sur ordre, un cadenas au coupe-boulons. Lequel avait été posé 10 ans plus tôt lors d’un incident… Catastrophe : le tuyau est en surpression, des poussières radioactives leurs sautent au visage, l’un deux est aujourd’hui en dépression ; tous deux cherchent à accéder à leur dossier médical, ce qu’on leur refuse. "

 

 

nucleair funny.gifDe son coté, Antonio Fischetti, journaliste scientifique à Charlie Hebdo, s’interroge : « s’il n’y a aucun problème avec l’atome, pourquoi coller en garde en vue les militants de « Sortir du nucléaire » qui rendent publiques des informations auxquelles tout citoyen devrait avoir accès ? Pourquoi le sale boulot dans les centrales est-il effectué par des intérimaires qui se font contaminer à la place des salariés ? Pourquoi attendre des heures ou même des jours avant d’informer la population d’un incident ? Et encore, tout ça n’est rien à coté d’une future (et certaine) fuite radioactive dans l’une de ces belles démocraties, tels que la Libye, la Chine ou les Emirats arabes unis, que Sarkozy est en train d’arroser de centrales.

 

Si les apôtres du nucléaire ont gagné des points en parant cette énergie d’une étiquette écolo grâce à l’absence de gaz à effet de serre, ils ont encore bien du boulot pour nous prouver qu’elle est démocratique »

 

Et vous ? Etes-vous favorable à l’énergie nucléaire ? Aux énergies renouvelables ? Ou a un « compromis » des deux ?

 

Sylvain Métafiot