Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Eloge de l’EdN | Page d'accueil | Le petit journal des grandes découvertes : 4 ème édition ! »

vendredi, 16 septembre 2011

Mistura : la foire des petits producteurs péruviens (et des gros mangeurs) !

Mistura : la foire des petits producteurs péruviens !

Vous avez loupé Mistura ? Heureusement nous y étions et nous sommes certains qu’à l’avenir vous ne louperez plus cet événement péruvien exceptionnel !

Ce fut avec un immense plaisir que j’ai eu le privilège d’assister à la 4ème édition de la foire internationale de la gastronomie péruvienne.

Photo 1.jpg


Dès mon arrivée au Pérou, il y a bientôt un mois, la plupart des gens rencontrés jusqu’alors m’ont fortement encouragé à y aller, ne tarissant pas d’éloges sur cette foire représentant la diversité et la richesse de la gastronomie péruvienne. Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ;-) !

Un seul hic au préalable les préventes étaient toutes vendues, 80 000 places vendues en moins de 10 jours. Les revendeurs a la sauvette savourant bien sûr de pouvoir doubler le prix d’entrée…

Heureusement après une heure d’attente j’ai pu glaner mon billet à l’entrée du parc des expositions de Lima et payer le prix normal (4 euros environ).

 

Une richesse gastronomique !

 

 

Beaucoup de personnes m’avaient parlé de la richesse gastronomique du Pérou, me vantant notamment la nouvelle cuisine lancée par Gaston Acurio, un fils de ministre péruvien étant allé en France pour étudier le droit et revenu au Pérou avec de nombreuses idées pour démocratiser la bonne cuisine péruvienne et faire reconnaître les délices péruviens comme une des meilleures cuisines du monde.

 

On peut dire que l’on est servi niveau gastronomie ici ! Pour une des rares fois lors de mes voyages je ne me lasse pas de la nourriture pouvant trouver des plats vraiment très bons.  

 

La cuisine péruvienne est en effet une des meilleures d’Amérique du Sud, et de nombreuses écoles et restaurants forment de nouveaux chefs internationalement reconnus. Leur secret ? La grande biodiversité péruvienne mise à l’honneur et bien sur un mélange (mescla) entre différents types de cuisines, la plus connue étant bien sur les mélanges « Chifa » cuisine chinoise et cuisine péruvienne.

 

Manger faisant partie de mes activités favorites, c’était donc un voyage dans un monde de saveurs qui s’ouvrait à mes papilles et à tous mes autres sens.

 

En bonus un léger soleil (rare ici car nous sommes en hiver) nous accompagnait pour aller déguster des plats les plus typiques aux plus avant gardistes.

 

Une grande diversité des plats

 

C’est ainsi que pour un total d’une trentaine d’euros j’ai pu découvrir des plats des différentes régions du Pérou, de la Selva à la Costa en passant bien sûr par la Sierra.

 

J’ai donc dégusté un ceviche (plat le plus typiquement péruvien) à base de poisson que j’ai adoré. J’ai ensuite testé de l’agneau façon nouvelle cuisine (mélangé avec du sucré et des patates douces) sans oublier quelques autres fruits de mer et bien sur quelques desserts. Sans oublier bien sûr le fameux Inka Kola concurrent féroce du Coca Cola !

 

Tout cela m’ouvrant à peine l’appétit j’ai continué mon chemin trouvant sur ma route « el gran mercado » traduisez « le grand marché », et le titre n’était vraiment pas à prendre à la légère !

photo mais.jpg

Il s’agissait du plus grand marché de petits producteurs que j’ai rencontré jusqu’alors ! Voir des centaines de petits producteurs des différentes provinces du Pérou m’a vraiment fait du bien, et je ne dis pas ça parce que j’ai pu goûter des fraises au chocolat à tomber par terre, du fromage à faire palir d’envie nos producteurs français, du vino tinto sec et fruité, en passant par toutes sortes de fruits (de nombreux inconnus), des légumes rares et bien sur de nombreuses pommes de terres (ici c’est le pays des 4000 sortes de pommes de terre, n’oublions pas d’ailleurs que les pommes de terre viennent du Pérou ramené en Europe par le fameux Parmentier), et bien d’autres merveilles encore comme de la charcuterie, y compris du jambon de lama…

 

Quel ne fut pas ma surprise de voir de grand panneaux partout vantant la biodiversité, le commerce équitable et les petits producteurs ! 

photo 2.jpg

J’ai eu le plaisir également de me délecter de confitures délicieuses, de miel, de bonbons et gâteaux au coca sans en oublier des dizaines de sortes de pains… décidemment le Pérou n’a rien à nous envier… mis à part le champagne et le foie gras…

 

Côté ONG, j’ai pu rencontrer OXFAM, qui malgré une non présence sur le web péruvien lançait une grande campagne intitulé « CRECE / Alimentas, Vida, Planeta ». Campagne pour protéger les petits producteurs et mettre en valeurs la grande biodiversité du Pérou (qui rappelons le fait partie des 14 pays au Monde ayant le statut de « Méga Diversité », 80 % des écosystèmes et des espèces existantes se retrouvent ainsi au Pérou.

 

La représentante locale (Elva Abad) de cette ONG on ne peut plus fameuse  m’a ainsi prodigué de nombreux conseils sur les actions à mener ici et m’a également permis de rencontrer le président de l’ANPE… (non elle ne m’a pas catalogué comme un demandeur d’emploi français)…l’association nationale des producteurs écologiques. Après une discussion très sympathique avec celui-ci j’ai pu parcourir d’autres allées de ce salon qui n’avait pas fini de me réserver des surprises.

 

Cocorico, j’ai vu des produits de l’entreprise Ethiquable, vendu par CEPICAFE, j’ai aussi été invité à venir les visiter si mon budget me le permet bien entendu.

photo 4.jpg

Je n’ai malheureusement pas vu les partenaires historiques d’Alter Eco : Acopagro et Cocla qui pourtant revendent ici de nombreux cafés bio ou écolo dans la plupart des supermarchés Liméniens.

 

J’en ai donc profité pour reprendre une brochette de fraises et suis parti à la découverte d’un atelier création : un grand chef suèdois ayant ouvert un restaurant faisait une démonstration de plats sentant bon l’océan… Après cette brise d’air j’ai terminé ma journée bien remplie par des spectacles et des concerts qui avaient lieu un peu partout dans le salon.

 

Un beau salon qui je l’espère vous aura donné envie de venir ici l’an prochain, l’ampleur de celui-ci s’agrandit d’année en année, la cuisine péruvienne il faut bien le redire ayant beaucoup à nous apprendre.

 

Un succès donc pour cette foire qui aura eu lieu du 8 septembre au 18 et qui aura attiré des centaines de milliers de visiteurs de tout le Pérou et d’ailleurs.

 

Si c’est pas le Pérou ça !

Didier

 

Commentaires

 

Dieu que ça donne faim !

 

Après un an passé au Pérou, je ne peux en effet que confirmer ce que vous dites: la cuisine péruvienne a beaucoup à nous apprendre. C'est pourquoi avec ma femme (qui est péruvienne) nous avons décidé de créer une petite entreprise commercialisant des produits bio et équitables en provenance principalement du Pérou: Froutana (http://www.froutana.fr). Vous pourrez y retrouver des produits communs comme par exemple du café bio et équitable, mais aussi des produits plus exotiques comme de la confiture de corossol ou de la confiture de cocona... N'hésitez pas à visiter notre site !

 

Bonjour Guilllaume,

merci pour votre commentaire :) !

Malheureusement votre site internet ne fonctionne pas...pourriez vous nous le redonner ?

 

Bonjour Didier,

En effet, il semblerait qu'il y a eu un souci avec l'adresse.

L'adresse est:
http://www.froutana.fr

Merci pour votre remarque.

 

Mais de rien ! seriez vous intéressé par des visites de vos coopératives partenaires ? où sont elles situées ?

Écrire un commentaire