« Ma Pause Café pour un record ! | Page d'accueil | Propagateur d’idées : Ted.com ! »

mardi, 03 août 2010

Le sophisme du rat

Rat.jpg

 

Enoncé simplement, ce sophisme est on ne peut plus enfantin : « Rat » est composé de trois lettres. Le rat mange le fromage. Donc trois lettres mangent le fromage.

 

La forme latine de cette idiotie est plus convaincante car en latin les articles n’existent pas : la confusion entre le mot « rat » et l’animal était donc moins tirée par les cheveux. Evidemment, personne de sensé, semble-t-il, ne se laisserait prendre à un piège aussi grossier. Et pourtant, le sophisme du rat illustre une erreur très commune : la confusion entre l’ordre symbolique des mots et l’ordre réel des êtres et des choses. Exemple très simple : un lecteur de dictionnaire oublie (à condition qu’il l’ait su, ce qui n’a rien d’évident) qu’il lit des définitions, c’est-à-dire des traductions d’un mot en d’autres mots, et croit qu’il a affaire à des présentations de choses. Ce n’est pas l’animal réel qui est défini à l’article « onagre : âne sauvage », mais le mot « onagre » dont on propose l’équivalent lexical « âne sauvage ».

 

Sylvain Métafiot

 

Commentaires

 

Désolé, j'ai rien compris..

 

Voilà une manière fort intelligente et cultivée de jouer avec les mots...

 

Voilà une manière fort intelligente et cultivée de jouer avec les mots...

 

@ ariaga
Merci, mais je n'invente rien (n'étant moi-même ni intelligent ni cultivé).
Ce sophisme, compliqué il est vrai, date de l'antiquité et n'a pas finis de nous faire mal à la tête.

@ madvic
Comme je viens de dire, j'ai eu du mal également à comprendre le sens du sophisme, mais si je peux me permettre une explication : une définition de dictionnaire ne décrit pas une chose dans toute sa complexité, ne donne pas sa matière "ontologique" première mais seulement une description littéraire et lexicale de cette chose.
Je ne suis pas certain d'avoir été plus clair...

Écrire un commentaire