Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Laura in India | Page d'accueil | L’ère du vide »

jeudi, 05 avril 2012

Carnet de Voyage - Road Trip aux Etats Unis - Maeva & Julien - Partie 3

Sacramento

DSCN3777.jpeg

 

Le centre de Sacramento a aujourd’hui bien grandi depuis la découverte des premières pépites d’or et la ruée vers les terres californiennes qui s’en est suivie. Exit chevaux, calèches et auberges, place à la ville et à son quotidien moderne ; quelques tours grises entrecoupées par de grands boulevards.

 

A l’ouest, le Old Sacramento a, quant à lui, plus que des allures de Western. Des façades multicolores jusqu’à l’intérieur des magasins, tout est fait pour réveiller le Cow Boy ronflant (ou pas) à l’intérieur de chaque touriste. Seules les rangées de parcmètres rigoureusement implantés le long des rues nous rappellent l’immense double révolution du moteur à explosion et de la peinture métallisée… Encore un contraste. Peut être cette fois plus provoqué par la nécessité de séduire le touriste que par un réel attachement à un mode de vie un peu trop éloigné des réalités.

 

On apprécie cependant l’excursion temporelle sans transition, la promenade sur le port et les premières voies de chemin de fer, puis l’errance à travers les rues presque désertes (météo oblige). On se laisse prendre au jeu et on s’attendrait presque à voire voler des « tumbleweeds » façon far West. Attention en revanche, une telle chance se provoque, Sacramento ne connaît que 58 jours de pluie par an ! Allez m’ssieurs dames tentez votre chance, à tous les coups on gagne.

Écrire un commentaire