Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-03 | Page d'accueil | 2009-05 »

mercredi, 29 avril 2009

Les paranos ne datent pas d'hier

Emmanuel Kreis, chercheur en science religieuses à l'Ecole pratique des hautes études, publie Les puissances de l'ombre. Juifs, jésuites, francs-maçons, réactionnaires... La théorie du complot dans les textes (CNRS Editions), un florilège édifiant (et terrifiant) de falsifications utilisées à des fins politiques. Dans une interview à Charlie Hebdo (14/01/2009) il montre que les théories conspirationnistes ne sont pas nées avec le 11 septembre (à ce sujet voire l'article https://www.mapausecafe.net/archive/2008/09/11/les-parano... ) mais sont récurrentes au cours de l'histoire, dès qu'il s'agit de trouver un bouc émissaire :

 

9782271067869.jpg

« Avant le XIXème siècle, ce sont surtout les francs-maçons qu'on accuse de comploter. Il y a eu aussi les Templiers, les jésuites, les protestants. En 1789 des théories conspirationnistes sont élaborées aussi bien par les révolutionnaires que par les contre-révolutionnaires. À la fin du XIXème siècle, ce sont souvent les occulistes qui sont visés, parce qu'ils étaient très à la mode à cette époque, via le mouvement martiniste, et l'Eglise leur reprochait d'oeuvrer pour le Diable. Puis il y a eu les anarchistes, à la suite d'attentats qu'ils ont commis à Montceau-Les-Mines en 1882, et aussi les communistes, notamment aux Etats-Unis pendant la guerre froide. Bien qu'elles soient fantasmées, les théories conspirationnistes entraînent des conséquences bien réelles : par exemple, dans l'Espagne franquiste, les francs-maçons pouvaient être exécutés sommairement.

 

Au XIIème siècle, par exemple, à Norwich, en Angleterre, un enfant est retrouvé tué. On accuse aussitôt les Juifs d'avoir réalisé un crime rituel, commandité par un conseil secret de Juifs à Narbonne. Ce sont des prémices, mais le premier texte faisant véritablement l'état d'un complot juif n'apparaît qu'en 1830.

 

Les théories du complot sont toujours une arme politique. Prenons l'exemple de la Révolution française. Les révolutionnaires, Saint-Just entre autres, accusent les émigrés ou la noblesse étrangère de comploter. Cela leur permet de désigner un ennemi, et également de répondre à un éventuel échec, en disant : « on » nous a empêchés de réussir. Chez les contre-révolutionnaires, c'est différent. Les théories du complot s'ajoutent à la théorie dimension divine. Ils voyaient tout à travers Dieu, et la révolution est un événement brutal qui modifie la société. Est-ce que Dieu peut abandonner la société ? Non, donc c'est forcément un complot diabolique.

 

Néanmoins, sous l'épaisse couche de fantasme, il y a, dans certains cas, une part de vérité dans ces théories. Par exemple, dans les années 1930, on trouve des théories du complot concernant les communistes. De fait, elles n'étaient pas complétement infondée, car le but des communistes était bien la prise du pouvoir. A coté de ça, il y a évidemment beaucoup de théories fausses de bout en bout, dont les Protocoles des sages de Sion sont l'archétype. Mais entre ces deux extrêmes il y a toute une gamme de théories intermédiaires mêlant une part de réalité au fantasme le plus pur.

 

Pendant la Seconde guerre mondiale, les milieux collabos parisiens ont développé l'idée de la « synarchie », société secrète d'énarques qui seraient manipulé par les banques internationales et les Juifs. C'est là qu'apparaît l'idée d'un complot fomenté par une élite de technocrates. La théorie a perduré après la Libération, quand elle a été reprise par les milieux communistes qui y voyaient un complot fasciste. Cela montre à quel point les mêmes thèmes se transforment et sont repris par les uns ou les autres.

 

paranoia900.jpg

La plupart des textes conspirationnistes proviennent à l'époque de mileux catholiques traumatisés pa r la Révolution. Il y a cependant des théories conspirationnistes de gauche. Par exemple, de 1870 à 1914, les républicains vont inventer des théories d'un complot fomenté par les cléricaux et les jésuites.

 

Aujourd'hui, le complot le plus à la mode est l'idée que le 11 septembre est un coup monté [rumeur propagée par l'extrême droite américaine et européenne et les mileux islamistes] mais les théories les plus anciennes perdurent. Ainsi, le complot jésuite se retrouve d'une certaine façon dans le succès du Da Vinci Code, qui met en scène une conspiration de l'Opus Dei [organisation réellement intégriste]. Les mouvements new age ont repris le thème du complot extraterrestre, qui était en vogue aux Etats-Unis dès les années 1950. Dans certains milieux d'extrême droite, on parle beaucoup des « Illuminati », qui seraient la structure supérieue d'une organisation visant à dominer le monde. »

 

Comme le dit le journaliste, Antonio Fischetti, « il ne suffit pas à une théorie d'être farfelue pour être conspirationniste. Elle doit s'imaginer une organisation transnationale, avec des manipulateurs cachés au sein d'une structure de forme pyramidale, qui ont pour but un changement radical de la société. Même si, au cours de l'histoire, il y a eu des conspirations parfaitement réelles, une « théorie du complot » comporte toujours une dimension fantasmée et délirante. Avec, le plus souvent, des morts à la clé. Finalement, les théories conspirationnistes tuent bien davantage que les vrais complots. »

 

Sylvain Métafiot

 

dimanche, 26 avril 2009

« Jazz my Bicyle » par Jezz at Home ! Qu’en pensez-vous ?

Vous devez probablement vous souvenir d’une très bonne playlist que nous vous avions proposé il y a 2 mois sur Mapausecafé ! Celle-ci avait été réalisée par le Rhubarb Crew. Cette fois, les membres du groupe trempent un peu plus les mains dans le cambouis !
De leur nouveau nom « Jezz at home », Laurent et Tom vous proposent du son original qui, j’en suis sûr, ne vous laisseras pas indifférents.
Pour cette première mouture, Jezz at Home ne manque pas de talent ! Aux diverses influences électro-jazz-funk, j’avoue que la synthèse est plutôt bien trouvée ! + 1 pour l’orgue aussi !
Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à donner votre avis ! Je suis sûr que Jezz at home devrait faire un petit tour su Mapausecafé d’ici peu !
Assez blablaté, écoutez…

 

22:41 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 21 avril 2009

Otto Von Bismarck, Le fondateur du nationalisme allemand

 

A priori, rien ne disposait Otto Von Bismarck (1818-1898), issu d'une famille de junkers (hobereaux prussiens) fondamentalement hostiles aux idées de la Révolution française, à devenir l'accoucheur de l'idée nationale allemande. C'est pourtant bien Bismarck, nommé Premier ministre de la Prusse en 1862, qui proclame l'unification de l'Allemagne en 1871 dans la galerie des Glaces à Versailles, alors que les armées prussiennes assiègent Paris.

image.jpg

Une fois l'unité de l'Allemagne réalisée, Bismarck, chancelier du Reich de 1871 à 1890, revient sagement à la bonne vieille diplomatie monarchique, celle de l'équilibre européen. La nouvelle Allemagne ne doit pas faire peur, elle doit se montrer satisfaite et exempte de toute revendication. Bismarck se veut un « honnête courtier » apaisant les querelles entre puissances européennes. Mais le « ver » national ronge l'Europe. Bismarck abandonne le pouvoir en 1890. L'empereur Guillaume II (1859-1941), assoiffé de grandeur, préfère les rêves nationalistes allemands à la prudence bismarckienne. L'engrenage est en marche, conduisant aux deux guerres mondiales et à l'anéantissement de l'Allemagne en 1945. En 1947, la Prusse, qui a plus ou moins survécu dans l'Allemagne unifiée, est dissoute par les quatre vainqueurs du conflit. La Prusse, décrétée cause de toutes les dérives allemandes (nationalisme, autoritarisme, militarisme) doit disparaître. En fait, le délire allemand a des origines multiples et complexes ; son incarnation extrême, Adolf Hitler (1889-1945), naît autrichien et trouve son ancrage allemand en Bavière.

 

Sylvain Métafiot

 

vendredi, 17 avril 2009

Discours du ministre brésilien de l'Éducation aux États-unis

Au cours d'un débat dans une université américaine en mai 2000, le futur-ex-ministre brésilien de l'Éducation, Cristovam Buarque (nommé en janvier 2003, et remplacé un an plus tard à ce poste par Tarso Genro, ancien maire de Porto Alegre) fut interrogé à propos de l'idée d'internationalisation de l'Amazonie. 

Un jeune Américain lança le débat en disant qu'il espérait la réponse d'un humaniste et non pas celle d'un Brésilien. 

Publiée par O Globo le 23 octobre 2000,  sa réponse a été reprise depuis par de nombreux journaux brésiliens et étrangers.

Lire la suite

dimanche, 12 avril 2009

Navire Night : nuit blanche de l’université Lyon 2

P4090024.JPG

C'est un évènement extraordinaire qui s'est tenu dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 avril à l'université Lumière Lyon 2. Une nuit blanche de conférences toutes plus passionnantes les unes que les autres, ancrées dans la conjoncture, et organisées par des universitaires de Lyon mais aussi de Saint-Etienne, Paris, etc. tous engagés dans la mobilisation contre la mise en place de la scandaleuse politique de l'enseignement supérieure actuelle. Pour plus de renseignements à ce sujet : https://www.mapausecafe.net/archive/2009/02/11/sarko-le-p...

 

De 18h30 au lendemain 8h00 le Grand Amphithéâtre a donc été le lieu d'un bouillonnement intellectuel et festif face au dogmatisme idéologique du gouvernement (il n'est donc pas étonnant que notre cher Président bien aimé se soit fait habiller pour plusieurs hivers...). En somme, la conjuration de savoirs contre l'obscurantisme des réformes en cours. Précisions du collectif Navire Night « Comme circonstance symbolique et pratique, la nuit demeure disponible dans les emplois du temps ; elle est propice au décloisonnement des institutions, à l'expression d'une transversalité disciplinaire, ainsi que d'une égalité citoyenne ; elle est de nature à favoriser une humanité des relations, de manière civique. Si une tradition universitaire peut suggérer une ligne générale d'intervention, cette tradition est celle de « l'université critique », collégiale, indépendante et démocratique, qui contraste fortement avec les desseins d'une université « entrepreneuriale » ou « managériale ». Par cet événement fédérateur, nous espérons contribuer au véritable sens de « l'autonomie » des universités et de la recherche. »

 

Laissez-vous embarquer pour une longue croisière de l'intelligence, si rare à notre époque de l'inculture décomplexée et assumée, placée sous le signe du Kairos. Larguez les amarres !

Lire la suite

Navire Night : nuit blanche de l’université Lyon 2 (suite)

La suite du riche programme de conférences lors de cette nuit exceptionnelle.

Lire la suite

mercredi, 08 avril 2009

La Peine de Mort en débat

ApachesMort.jpg

 

Après une discussion que j'ai eu de nouveau avec des gens de ma génération, j'ai décidé d'écrire un petit article sur la Peine de Mort.

Le dialogue que j'ai pu avoir hier soir, je l'ai déjà malheureusement eu avec d'autres personnes et pas que des jeunes.

Et parce qu'il me parait essentiel que tout le monde sache pourquoi la peine de mort doit être abolie partout au monde je vais reciter plusieurs arguments contre, et enfin je vous parlerai de quelque chose qui m'a interpellé durant le débat d'hier au soir...

Lire la suite

vendredi, 03 avril 2009

Rapport 2008 d’Amnesty International

 

assassini.jpg

 

Publié en cette année de célébration du soixantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Rapport 2008 d’Amnesty International est consacré aux questions relatives aux droits humains qui se sont posées dans 150 pays et territoires tout au long de l’année passée. Il couvre une période de janvier à décembre 2007 et donne à voir un monde déchiré par les inégalités, les discriminations et la répression politique. Mais il montre également que l’esprit de la Déclaration universelle des droits de l’homme est toujours vivace et qu’il a fait croître, au long de ces décennies, un mouvement mondial de défense des droits humains d’un grand dynamisme.

 

Epais de 460 pages, je ne vous résumerais ici que le cas de la France.

Lire la suite

mercredi, 01 avril 2009

La Dame de Fer s'offre une croisière !

La Dame de Fer s'offre une croisière !

tourEiffel2_1024X768.jpg

Invité de la Matinale de Canal +, Valérie Pecresse interrogé sur les 120 ans de la Tour Eiffel a révélé par ailleurs que la Dame de Fer serait la meilleure représentante de la France en Chine.

C'est ainsi que pour l'exposition universelle de Shanghai en 2010, la France a conclu avec les Chinois la visite d'un de nos joyaux, la Tour Eiffel après 1 an de négociation.

 

C'est avec une grande fierté que Valérie Pecresse a annoncé à la matinale de Canal + que la tour Eiffel serait « la meilleure représentante de la France » auprès des Chinois.

Obligé de redorer le blason de la France, auprès des chinois; à cause du périlleux passage de la flamme olympique à Paris; la ministre de la culture avec le soutien de plusieurs personnalités politiques tels que le Maire de Paris, ou encore l'ancien ministre Jack Lang, a obtenu l'accord définitif des experts.

 

La Tour Eiffel sera donc démontée pièce par pièce et transportée à bord de « cargos ultra sécurisés » et la pointe de 32 mètres de hauteur sera quant à elle transportée à bord du Charles de Gaulle.

 

Ainsi, le 10 octobre prochain, après deux mois de travaux et d'interdiction au public, la dame de fer s'en ira. Elle restera à Shanghai jusqu'au 10 octobre de l'année suivante et sera installée provisoirement à coté de la Tour « Perle d'Orient ».

 

img_1236161071507.jpg

Suscitant déjà surprise et colère auprès du secteur touristiques, certains architectes y voient l'occasion de renouveler l'espace urbain de Paris. Jean Nouvel reprenant  Victor Hugo« La Tour Eiffel, oui, mais pas en permanence. »

 

Le président Chinois Hu Jintao, s'est félicité de cet accord, et à d'ores et déjà annoncé que l'emplacement de la Tour Eiffel à Shanghai serait la clé de voute de la grande amitié Sino-Française.

 

Signalons par ailleurs que la France n'est pas détentrice de la Tour Eiffel bien que classé monument historique, la ville de Paris en reste propriétaire.

 

L'Exposition Universelle de Shanghaï sera celle de tous les records, après la petite sirène de Copenhague, la Tour Eiffel, d'autres projets encore plus fous voient le jour, on parlerai de Statue de la Liberté ou de Golden Gate Bridge à Shanghaï...

 

 

 

Sources : Valérie Pecresse dans la matinale de Canal +

dépêche reprise et confirmé par l'AFP, article du Monde pour plus de détails : www.lemonde.fr/tour-eiffel-exLpo.shan£ghai_201%/actu